Les recommandations de la FIFA aux fédérations pour gérer la crise


La FIFA a commencé à réfléchir à quelques solutions quand il sera temps de sortir de la crise. Elles portent sur trois axes : la fin des contrats, les accords sur la réduction des salaires et le prochain mercato.

Les réponses à la crise actuelle sont encore floues puisque la situation évolue en temps réel, mais elles commencent à apparaître. Il y a quelques jours, nous apprenions que la FIFA réfléchissait à un mercato long de plusieurs mois et pouvant aller jusqu’à la fin décembre. Évidemment, cela dépendrait des différentes dates de reprise des championnats, si reprise il y a. C’est là que la FIFA intervient. Sky Sport Italia révèle que l’instance mondiale a commencé à élaborer des solutions et les a communiquées aux différentes fédérations.

La FIFA émet ses recommandations

Ces propositions reposent sur trois axes : les contrats expirant à la fin de cette saison, les accords portant sur la réduction des salaires des joueurs et le prochain mercato. Ces recommandations sont évidemment à appliquer (si besoin) en fonction de la situation sanitaire de chaque pays. C’est là toute la complexité du problème. La FIFA peut tenir un rôle consultatif mais c’est ensuite aux différentes fédérations, en accord avec leur gouvernement respectif, de faire leur propre choix.

Concernant les fins de contrat, les choses sont plutôt simples. En cas de prolongement de la saison actuelle, Infantino et ses conseillers proposent de reporter l’échéance au-delà du 30 juin, à la discrétion des clubs et des fédérations. Autrement dit, on devrait avoir un contrat à la carte, en fonction des derniers matches ayant lieu dans les différentes ligues. Il en va de même pour les joueurs ayant déjà signé un contrat dans un autre club. Un joueur comme Lucas Tousart, qui doit rejoindre le Hertha Berlin le 1er juillet, devrait voir son contrat se prolonger un petit peu avec l’OL. Pour les joueurs actuellement en prêt, ils verront la durée de l’accord se prolonger, sauf si les deux différentes parties souhaitent le contraire.

Un mercato encore flou

La FIFA a également fait passer quelques messages sur les accords entre clubs et joueurs sur la réduction des salaires. Les clubs étant victimes, comme les autres entreprises, elle les invite à éviter des situations qualifiées de « déloyales et contentieuses », pour se tourner vers les instances nationales. Le groupe de travail suggère d’aller vers le report de paiement et pourquoi pas la réduction des salaires à un pourcentage raisonnable. Pour combler le manque, la FIFA indique qu’elle va créer un fond spécial qui aidera certaines organisations à faire face aux difficultés économiques.

Dernier volet : le mercato. Première consigne et comme c’est déjà le cas, les dates peuvent être modifiées selon la volonté des associations. Actuellement long de 12 semaines (de début juin à début septembre), le marché des transferts pourrait gagner quatre semaines supplémentaires dans un premier temps. En fonction de l’évolution de la pandémie, ces dates seront évidemment modifiées. Il reste également quelques points à éclaircir mais pour cela, la FIFA devra faire preuve d’inventivité. L’épidémie ne s’arrêtera pas partout au même moment. Il s’agira donc de créer des conditions différentes en fonction des zones géographiques et cela aura de nouvelles incidences sur le calendrier. Les problèmes sont encore loin d’être terminés.