Le Real de Cristiano Ronaldo humilie l’Atlético lors du derby de Madrid


Pour son dernier derby au Vicente Calderon, l’Atlético a été humilié par le Real lors du derby (0-3). Cristiano Ronaldo a inscrit un triplé.

Le match : 0-3

Six derbies de suite sans succès, une cascade de blessés (Kroos, Casemiro, Pepe, Ramos, Benzema), l’adieu au Vicente Calderon : tout faisait penser à un piège pour le Real contre l’Atlético. Mais les hommes de Zinedine Zidane n’ont presque pas tremblé et se sont imposés 3-0 dans un derby qui fera date. Grâce à ces trois points, le leader met son adversaire du soir à neuf longueurs. Un gouffre pas si surprenant quand on voit la physionomie de la rencontre.

Dès la 12e, les deux hommes forts du Real se sont montrés. Cristiano Ronaldo a pensé marquer de la tête à bout portant, suite à une action initiée par Isco. Mais Oblak a sorti un immense arrêt (12e). Savic a ensuite plombé les Colchoneros en concédant un coup franc plein axe puis en détournant le tir de CR7 dans ses filets (23e). En fin de match, c’est encore le défenseur monténégrin qui a concédé le penalty marqué par le Portugais (71e). Ce dernier a inscrit un troisième but sur un service parfait de Bale (76e). Préféré à Gameiro, Fernando Torres a encore prouvé qu’il n’était plus au niveau. Il n’a marqué qu’une fois lors de ses 13 derbies madrilènes…

39 : Auteur de trois buts, Cristiano Ronaldo a inscrit son 39e triplé en carrière. Il est le meilleur réalisateur de la Liga cette saison avec huit buts.

Le tournant : L’Atlético ne concrétise pas son temps fort

Vraisemblablement tancés par Diego Simeone à la pause, les joueurs de l’Atlético ont eu un gros temps fort dès le début de la deuxième période. En cinq minutes, ils ont eu plusieurs occasions d’égaliser et donc de relancer la rencontre. Carrasco a tiré juste à côté de la lucarne (48e). Deux minutes plus tard, Griezmann sur la gauche a centré fort devant le but mais personne ne l’a repris. A la 51e, le Français a récupéré un ballon mais s’est précipité et a tiré sur Navas. Asphyxié, le Real a tenu et a ensuite pu reprendre le contrôle du jeu.

Le joueur : Isco leur a tout fait

Evidemment, Cristiano Ronaldo a été l’homme du match. Mais le Portugais et tout le Real Madrid doivent leur grande performance à Isco. Aligné très haut dans le 4-4-1-1 de Zidane, l’ancien meneur de jeu de Malaga a été libéré de ses travaux défensifs. Toujours disponible, il a rendu fous les Colchoneros, notamment par de multiples coups du sombrero et contrôles incroyables. C’est à la suite d’une de ses inspirations (une passe lobée de l’extérieur du gauche dans la course de Bale) que Cristiano Ronaldo a inscrit le troisième but. Il aurait pu marquer sur une volée à la 68e mais Oblak l’a sortie en corner. Parfois contesté, pas toujours titulaire, Isco était supervisé par Tottenham ce samedi soir. Pas sûr que le Real le laisse partir…