La Croatie bat la Turquie grâce à Luka Modric

Outsider de l’épreuve, la Croatie a réussi son entrée en lice dans l’Euro en battant la Turquie (1-0). Luka Modric a inscrit le seul but du match sur une superbe volée avant la pause (41e).

Le match : 0-1

Darijo Srna avait glissé nonchalamment samedi que la Croatie tenait à l’heure actuelle «la meilleure génération de son histoire». Et si le capitaine de la sélection au damier avait raison ? Après cette victoire croate face à la Turquie (1-0) et vu le jeu déployé, les Espagnols, leurs grands rivaux du groupe D, ont sans doute pris consciencieusement des notes. Plus techniques, plus précis et surtout bien plus dangereux, les hommes d’Ante Cacic ont logiquement privé la Turquie d’une première victoire dans un Euro qu’elle attend depuis 1996.

L’addition aurait d’ailleurs pu être nettement plus salée pour l’équipe de Fatih Terim, qui a certes mis de l’engagement et de l’intensité dans la rencontre (les deux cartons jaunes et la tête en sang de Vedran Corluka en attestent), mais eut toutes les peines du monde à porter le danger sur le but adverse, hormis une belle tête du milieu de Fenerbahçe, Ozan Tufan, captée par Subasic devant sa ligne (29e). Son homologue turc Volkan Babacan, quant à lui, a dû davantage s’employer (double parade face à Srna puis Badelj, 29e ; Mandzukic, 39e). La reprise de volée victorieuse de Luka Modric, qui a rebondi juste devant lui, était visiblement trop belle pour qu’il la stoppe (41e).

En seconde période, la barre transversale, sur une frappe de Darijo Srna (52e) – l’autre homme fort du match sur son flanc droit – puis sur une autre d’Ivan Perisic (74e), lui a accordé un peu de répit, le capitaine croate manquant ensuite le cadre de peu (54e). Avec un avant-centre (Cent Tosun) fantomatique et un leader technique (Arda Turan) très peu inspiré – que Fatih Terim a d’ailleurs sorti dès la 69e minute de jeu –, la Turquie n’a jamais su répondre aux vifs encouragements de ses supporters, si ce n’est dans les dix dernières minutes du match, devant l’urgence. Il faudra montrer autre chose face à l’Espagne, la semaine prochaine.

Le joueur : Modric, une classe au-dessus

Pas de doute, la star de la Croatie est entrée de plain-pied dans la compétition. Le milieu de terrain du Real Madrid a éclairé la rencontre par sa technique et de ses gestes éclairés. Violemment pris par Ozan Tufan dès la 6e minute, il a d’ailleurs vite compris qu’il serait le centre de toutes les attentions.

Une ouverture lumineuse pour Ivan Rakitic qui n’a pas connu une fin heureuse (15e), 22 passes réussies sur 23 tentées en première période et pour couronner le tout, l’ouverture du score fabuleuse (41e) avant la pause d’une reprise de volée magistrale aux 25 mètres… Le milieu de terrain a réveillé les supporters croates plutôt silencieux jusque-là.