Tunisie : l’Espérance de Tunis sanctionnée pour les violences lors du clasico contre l’Etoile sportive du Sahel


L'Espérance sportive de Tunis devra jouer ses trois prochains matches à huis clos après les violences qui ont émaillé son match contre l'Étoile sportive du Sahel (ESS).

L'Espérance sportive de Tunis (EST), l'un des principaux clubs de Tunisie, devra jouer ses trois prochains matches à huis clos après les violences qui ont émaillé son match contre l'Étoile sportive du Sahel (ESS). Le club devra aussi réparer les dégâts provoqués par ses supporters au stade de Radès, dans la banlieue sud de Tunis, selon ce responsable de la Ligue nationale du football professionnel (LNFP).

Jeudi, le match de la 18e journée de championnat, remporté (3-2) par l'EST, avait dû être brièvement interrompu à deux reprises, notamment en raison de fumigènes tirés par les supporters depuis les tribunes. Trente-huit membres des forces de sécurité avaient été blessés par des pierres, des chaises ou des morceaux de métal jetés «par des supporters de l'EST», selon le ministère de l'Intérieur.

Certains joueurs ont contesté un penalty sifflé en fin de deuxième mi-temps contre l'Étoile, qui menait alors 2-1. Trois cartons rouges ont également été distribués entre la 80e minute et la fin du match. L'arbitre, Karim Khemiri, a été suspendu jusqu'à la fin de la saison pour avoir commis «des erreurs graves», a annoncé la Fédération tunisienne de football (FTF) dans un communiqué.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *