L1 : Paris perd deux points contre Saint-Etienne


Le PSG a été tenu en échec (1-1) par Saint-Etienne, qui a égalisé à la 90e+3. Unaï Emery et ses joueurs se cherchent toujours, alors qu'ils affrontent Arsenal mardi en Ligue des champions.

Le match : 1-1

A quelques jours de son entrée en lice en Ligue des champions, pour une première “finale” contre Arsenal pour la 1re place du groupe A, le PSG possède peu de certitudes. Unaï Emery sait juste qu’il peut bien confier les clés du jeu à Marco Verratti (121 ballons touchés) et que l’enthousiasme de Matuidi sera précieux. Le reste… Vendredi soir, pour son 1000e match au Parc des Princes, Paris n’a pris qu’un point contre Saint-Etienne (1-1).

Sans idée ni fond de jeu, le groupe parisien n’a quasiment jamais réussi à casser les lignes adverses. Le manque de mouvement des locaux, le manque de largeur aussi, ont permis aux Verts de défendre efficacement. Ils ont été surpris une fois, à la 32e, quand Verratti a trouvé une passe magique dans le dos des Verts pour envoyer Ben Arfa au duel face à Ruffier. Mais ce dernier s’est interposé, ce qu’il n’a pas pu faire sur le penalty inexistant transformé par Lucas (voir ci-dessous).

L’ASSE, qui avait eu la première grosse occasion sur un débordement de Roux repris par Saivet mais repoussé par Trapp, est facilement restée dans le match. Au bout du temps additionnel, une triple erreur de Krychowiak, Kimpembe et Meunier a permis à l’entrant Beric d’égaliser sur un centre de Malcuit. Après quatre journées, le PSG ne possède que 7 points. Soit une unité de moins que l’équipe de Laurent Blanc, pour sa première saison sur le banc en 2013-2014.

Un homme : Jesé n'a pas pesé

Titularisé par le PSG pour la première fois (contre Bastia, il était entré en jeu, ndlr), Jesé a totalement manqué son match. Aligné en pointe à la place de Cavani, il n’a apporté aucune profondeur et a fait très peu d’appels. Ainsi, il n’a touché qu’un ballon dans la moitié de terrain verte lors des 30 premières minutes de jeu ! Décalé sur l’aile gauche en début de deuxième période, il a été sorti dix minutes plus tard, à sa grande colère. Pas au point physiquement, il aura joué un total de 22 ballons en 57 minutes…

Le fait : M. Bastien s'est trompé deux fois

Latéral droit dans le 5-3-2 vert, Malcuit a livré un superbe duel face à un Matuidi impressionnant. Deux faits de jeu importants ont opposé les deux hommes, et M.Bastien s’est trompé à chaque fois. A la 42e, suite à un centre de Meunier, Matuidi a voulu reprendre au second poteau en arrivant dans le dos du Stéphanois qui ne l’a pas vu et l’a fauché en dégageant le ballon. L’arbitre n’a pas sifflé un penalty apparemment évident. Au contraire, à la 67e, Matuidi est parti dans le dos de Malcuit, qui lui a posé la main sur l’épaule, hors de la surface. Cette fois, le directeur du jeu a donné le penalty, transformé par Lucas.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.