Karl-Heinz Rummenige (Bayern Munich) : «Il faut mettre en oeuvre une modernisation du fair-play financier»


Le président du conseil d'administration du Bayern Munich, Karl-Heinz Rummenige, voudrait moderniser le fair-play financier.

Ancien international allemand et Ballon d'Or 1980, Karl-Heinz Rummenige, aujourd'hui président du conseil d'administration du Bayern Munich, a donné une interview pour le magazine allemand GQ dans laquelle il s'est exprimé sur le fair-play financier (FPF). Dans une Bundesliga décidée à s'ouvrir aux investisseurs étrangers, quitte à rogner quelque peu sa traditionnelle rigueur, l'ancien attaquant du Bayern loue l'initiative du FPF, mais met en lumière ses limites.

«L'UEFA doit mettre en œuvre une modernisation du fair-play financier», explique-t-il. «C'était un bon outil de contrôle financier qui a été inventé. Il aurait dû être utilisé strictement et rigoureusement. Des moyens stricts et rigoureux : quiconque les viole ou commence à les détourner, je le dis maintenant de manière claire, doit être puni. Malheureusement, cela ne s'est jamais produit. Cette allégation doit être acceptée par l'UEFA. Elle n'a jamais montré le courage et la volonté d'agir de manière cohérente», avance Rummenige, visant certainement le PSG de façon implicite.

Définir les sanctions

«C'est pourquoi fairplay financier 2.0 devrait maintenant être installé, qui définit non seulement clairement les interdictions, mais aussi les sanctions correspondantes. La politique européenne devrait aider le football, de sorte à ce que le devoir de tous les clubs de se conformer aux règles économiques et leur punition pour violation politique et juridique sont imperméables», termine celui qui gère le club allemand, quintuple champion d'Allemagne en titre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *