Le derby madrilène entre l’Atlético et le Real a accouché d’un triste nul


Dans un match plus riche en coups qu'en occasions, l'Atlético et le Real se sont neutralisés (0-0). Les deux équipes madrilènes sont à dix points du Barça.

Le premier derby dans le nouveau stade Wanda Metropolitano de l'Atlético ne restera pas dans les annales. Âpre, tendu, pauvre en occasions et en jeu, il s'est terminé sur un score finalement logique de 0-0. Un nul qui ne fait les affaires de personne. Ou plutôt, si, du Barça : le club catalan possède dix points d'avance sur ses deux rivaux. Dans l'histoire de la Liga, aucune équipe avec dix points de retard au soir de la 12e journée n'a été championne...

Proposant uniquement du combat et de l'intensité, à l'image de Lucas Hernandez qui a cassé le nez de Sergio Ramos et de Savic qui aurait dû être expulsé pour un tacle violent sur Kroos, l'Atlético a évolué à la limite. Il n'a surtout cadré qu'une seule fois, par l'entrant Gameiro. Mais le lob du Français a été repoussé sur la ligne par son compatriote Varane (79e). L'attaque colchonera est amorphe : elle a marqué seulement 16 buts en douze matches de Liga !

Battu coup sur coup à Gérone puis sur le terrain de Tottenham, le Real a enchaîné un troisième déplacement sans victoire. Les hommes de Zidane ont eu le contrôle du ballon, évidemment, mais ils ont créé peu de décalages. En première période, Kroos (32e) et Ramos (36e) ont eu de grosses occasions mais ils n'ont pas cadré. Après la pause, Cristiano Ronaldo s'est heurté à Oblak sur un coup franc excentré (81e) et a surtout vu Lucas Hernandez se sacrifier pour contrer son tir ultra-dangereux de la 89e. Le Real se rend à Nicosie dans quatre jours tandis que l'Atlético reçoit la Roma, pour le compte de la 5e journée de la Ligue des champions.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *