CAN 2019 : Début de polémique sur la participation de Naby Keïta


Paul Put et Jurgen Klopp respectivement sélectionneur de la Guinée et entraîneur de Liverpool ont des avis opposés sur la participation du milieu du Syli national, Naby Keita, à la CAN 2019 prévue en Egypte du 21 juin au 19 juillet.

Blessé mercredi en demi-finale aller de la Ligue des champions contre le FC Barcelone, le milieu de terrain guinéen sera absent huit semaines, ce qui va compromettre sa participation à la prochaine CAN, a dit l’entraîneur de son club, ce vendredi en conférence de presse.

‘’Une blessure aux adducteurs de niveau élevé. Il y a une rupture du tendon. Nous allons le garder sur le flanc minimum deux mois. Mauvaise nouvelle pour nous et pour la Guinée avec la coupe d’Afrique des nations’’, a déclaré le technicien allemand.

Du côté du Syli national où le milieu de terrain est vice-capitaine, on préfère attendre. ‘’J’ai échangé avec Liverpool et Naby Keïta. Mais on doit attendre. C’est Liverpool qui ne veut pas prendre de risques. Cela ne veut dire rien’’, a relevé Paul Put le sélectionneur aux médias guinéens.

Appelant à des examens complémentaires avant de prendre une décision définitive, Paul Put a signifié que Keita ‘’doit aussi consulter son médecin en Suisse qu’il a l’habitude de saisir s’il a une blessure’’.

‘’Après on va voir les deux résultats. Nous aussi on a le droit d’appeler notre joueur pour faire aussi une consultation mais je préfère que Naby consulte son médecin’’, a relevé le technicien belge.

’’Si les résultats sont différents, je peux appeler le joueur pour faire une consultation avec l’équipe nationale. Je lui ai demandé de m’envoyer les résultats avec le scanner. S’il se déplace en Suisse, je vais demander aussi le résultat et le scanner’’, a-t-il précisé.

’’S’il y a une différence, je vais prendre ma décision. C’est trop tôt pour dire quelque chose’’, a expliqué le technicien belge qui a dirigé, avant la Guinée, les sélections de la Gambie, du Burkina Faso et du Kenya.

Paul Put rappelle au sujet de la blessure de son leader technique qu’il faut attendre ‘’cinq à six jours pour faire de nouveaux examens’’. ’’Je ne suis pas docteur mais je parle avec expérience’’, a t -il dit.

Dans un premier temps, les analyses avaient fait état d’une indisponibilité de quatre semaines qui sont passées au double après des examens approfondis passés en Angleterre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.