Issiar Dia, attaquant de Nancy : «Je ne sais pas si je rejouerai en sélection»


De retour à Nancy en provenance du Qatar, Issiar Dia revit. Le feu follet sénégalais qui a récemment séjourné à Dakar pour les vacances de Noël s’est confié à Stades. Sa bonne entame de saison en Lorraine, son passage dans le Golfe, la prochaine Coupe d’Afrique des Nations…, le natif de Sèvres à coeur ouvert.

 

Le Sénégal va jouer la CAN 2017 sans Issiar Dia comme en 2015 ?

Ça fait déjà plaisir de savoir qu’au Sénégal les gens me portent en estime. Même quand je me fais arrêter ici à Dakar par la police pendant les contrôles, je vois que les hommes de tenue ont aussi beaucoup de sympathie pour moi. À chaque fois qu’ils me reconnaissent pendant les contrôles de routine, je me rends compte que les supporters continuent à me porter dans leurs cœurs. Ce n’est pas pour rien que j’ai choisi cette équipe nationale. Elle restera dans mon cœur même si je n’irai pas à la CAN 2017.

Comment comptez-vous vivre cette compétition ?

Je serai avec ma famille devant le poste de télévision. Puisque les matchs ont lieu souvent à 20h00 en France, j’aurai le temps de voir tous les matchs du Sénégal. Je serai à fond derrière les Lions et derrière mon ami Moussa Sow, un joueur de grande classe qui est en train de démontrer ses qualités. J’espère que pour cette Coupe d’Afrique, il portera à nouveau le Sénégal au plus haut niveau en marquant beaucoup de buts.

Pensez-vous revenir un jour dans la tanière ?

Je ne sais pas. Si je reviens c’est bien ; dans le cas contraire, ce ne serait pas grave. Je n’ai plus 20 ans. Mais je joue en club et si on ne m’appelle pas, je ne vais pas en mourir.

N’avez-vous pas de remord si on sait que votre carrière internationale n’a pas été un fleuve tranquille ?

Non pas du tout. Ça a été une grande fierté pour moi de porter le maillot du Sénégal. Si c’était à refaire, je le referais dix fois. Il n’y a aucun regret.

Source : Stades