Zone Asie : Les patrons donnent le ton sauf le Japon


Le troisième tour des qualifications asiatiques pour la Coupe du Monde de la FIFA, Russie 2018™ a débuté sur une note contrastée. Le Japon s'est incliné à domicile (1:2) devant les Émirats Arabes Unis, alors que les autres représentants de l'AFC à Brésil 2014, l'Australie, la République de Corée et l'Iran, se sont tous imposés chez eux face à l'Irak, la RP Chine et le Qatar respectivement. Dans les autres rencontres, l'Ouzbékistan et l'Arabie Saoudite ont également pris un bon départ en battant la Syrie et la Thaïlande 1:0. FIFA.com dresse le bilan de cette première journée.

L'affiche
Japon 1:2 Émirats Arabes Unis
Buts : Keisuke Honda (11') pour le Japon ; Ahmed Khalil (20', 54' s.p.) pour les Emirats Arabes Unis

Les Émirats Arabes Unis ont signé la plus grosse surprise du jour. Menés au score, ils ont retourné la situation pour s'offrir le scalp du Japon grâce à leur capitaine Ahmed Khalil, auteur d'un but dans chaque période. Ils infligent ainsi une deuxième défaite auxSamouraïs Bleus, après leur victoire en quart de finale de la Coupe d'Asie l'an dernier. Ce succès ne manquera pas de motiver les hommes de Mahdi Ali lors de leur prochaine sortie qui les opposera à l'Australie. De son côté, le Japon de Vahid Halilhodzic devra surmonter sa déception pour aborder son déplacement en Thaïlande dans de meilleures dispositions.

La formation nipponne, dont huit éléments évoluent en Europe, a dominé les premiers échanges. Elle a ouvert le score dans le premier quart d'heure par le milieu de l'AC Milan, Keisuke Honda, qui a conclu de la tête un coup franc de Hiroshi Kiyotake. Une frappe somptueuse de Khalil a rapidement remis les équipes à égalité. Les Émiratis sont revenus des vestiaires en confiance et déterminés à prendre l'avantage. Une faute sur Ismail Al Hammadi dans la surface leur a donné leur chance. Khalil a scellé la victoire d'une panenka et mis fin du même coup à l'invincibilité du Pays du Soleil levant dans la campagne de qualification.

Les autres rencontres
La République de Corée a tenu son rang de favorite en disposant de la RP Chine 3:2. Malgré une avance de trois buts à 24 minutes du terme, les protégés d'Uli Stielike se sont fait peur sur la fin. L'ouverture du score est intervenue sur un coup franc de Son Heungmin détourné dans son but par Zheng Zhi. Les Guerriers Taeguk ont porté la marque à 3:0 après la pause par Lee Chung-yong et Koo Jacheol, buteurs coup sur coup. L'Empire du Milieu s'est alors rebellé par un but de Yu Hai, suivi quatre minutes plus tard d'un coup franc de Hao Junmin. L'escouade de Gao Hongbo a été à un cheveu d'égaliser sur le fil par Ren Hang, mais le portier Jung Sungryong a sauvé les siens.

L'Australie a entamé son parcours par une victoire sur l'Irak à la faveur de deux buts de Massimo Luongo et Tomi Juric en seconde mi-temps. Soutenus par leur public, lesSocceroos ont dominé de bout en bout, mais ont dû attendre la 58ème minute pour trouver la faille dans la muraille verte. La rencontre s'est animée après la pause et les efforts de l'équipe hôte ont enfin payé. Après avoir manqué une reprise, Juric s'est très vite racheté en servant Luongo qui a ouvert la marque. Sept minutes plus tard, le passeur devenait buteur d'une frappe à bout portant.

Entré en jeu en deuxième période, Alexandr Geynrikh a marqué le seul but contre la Syrie et permis à l'Ouzbékistan d'empocher les trois points. Novices à ce stade de la compétition, les Syriens ont fait de la résistance et laissé très peu d'occasions aux Ouzbeks en première mi-temps. Ces derniers ont fait monter la pression au retour des vestiaires, avec un Igor Sergeev tout près de conclure. À la 74ème minute, Geynrikh a enfin réussi à trouver les filets sur le rebond d'un tir d'Odil Akhmedov repoussé par le gardien Ibrahim Almeh.

L'Iran s'est imposé dans la douleur sur le Qatar (2:0). Les deux équipes se sont créé des occasions sans parvenir à les convertir dans le temps réglementaire. La Team Melli a finalement pris l'avantage à la quatrième minute des arrêts de jeu sur un but Ghoochannejad. Jahan Bakhsh a planté la deuxième banderille dans la foulée.

L'Arabie Saoudite est venue à bout de la Thaïlande sur le tard (1:0). Les Thaïlandais se sont montrés dangereux par leur jeu rythmé et fluide, et leur buteur Teerasil Dangda a failli débloquer la situation d'une tête repoussée de justesse. Mais ce sont les hôtes qui se sont procuré les meilleures occasions, notamment par Naif Hazazi dont le tir à bout portant été stoppé. Le match s'est décidé sur penalty à la 86ème minute, quand Fahad Al Muwallad a été fauché dans la surface. Nawaf Al Abed n'a laissé aucune chance au gardien thaïlandais et offert une courte victoire aux siens.

Le joueur
Acteur phare de la victoire remportée sur le Japon, l'Emirati Ahmed Khalil a confirmé son statut de meilleur Joueur de l'Année de l'AFC. Âgé de 25 ans, l'attaquant d'Al Ahli a démontré son habileté sur les coups francs lorsqu'il a répondu à l'ouverture du score de Honda. Il a une telle confiance en lui qu'il a osé une panenka pour sceller la victoire des siens. Il a signé ainsi son 13ème but de la campagne, ce qui l'amène à une unité du meilleur buteur des qualifications, le Saoudien Mohammad Al Sahlawi.

Le saviez-vous ?
Le coup franc de Khalil n'est pas sans rappeler le précédent face-à-face entre les EAU et le Japon en Coupe d'Asie. Ce jour-là, le meneur de jeu avait également inscrit le penalty décisif d'une panenka dans l'épreuve des tirs au but remportée par les Émiratis.

Entendu…
"Nous menions confortablement 3:0 quand les choses se sont compliquées en deuxième période. Tout marchait bien à 20 minutes de la fin, mais nous avons décroché et laissé passer deux buts. Nous devons bien jouer pendant 90 minutes" - Uli Stielike, sélectionneur de la République de Corée

Les résultats de la première journée
1er septembre

Groupe A
République de Corée 3:2 RP Chine
Iran 2:0 Qatar
Ouzbékistan 1:0 Syrie

Groupe B
Australie 2:0 Irak
Japon 1:2 Émirats Arabes Unis
Arabie Saoudite 1:0 Thaïlande

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.