ZONE AMÉRIQUE DU SUD : L’Argentine en tête d’un classement resserré


Lionel Messi a fêté son retour en sélection par un but qui a permis à l’Argentine de battre l’Uruguay et de se porter en tête du classement des qualifications sud-américaines pour la Coupe du Monde de la FIFA, Russie 2018™. Malgré sa défaite, la Celeste mène le trio d’équipes qui pointent à une longueur du leader et figure dans le wagon des qualifiés directs, par ailleurs composé de la Colombie, victorieuse du Venezuela, et de l’Équateur, battu par le Brésil.

La Seleçao occupe désormais le strapontin de barragiste, même si elle compte le même nombre de points que le Paraguay. L’Albirroja a battu le Chili, double champion d’Amérique du Sud, qui ne figure pas pour l’instant dans le peloton des qualifiés. Pour cette 7ème journée, la troisième depuis le début des qualifications à n’avoir engendré aucun résultat nul, Edgardo Bauza, Tite, Guillermo Hoyos et Francisco Arce ont réussi leurs débuts à la tête de leurs sélections respectives. Voici ce qu’il faut retenir de cette journée.

L’affiche
Argentine 1:0 Uruguay
But : Lionel Messi (43')

Le but de Messi sur une frappe déviée a suffi à l’Argentine pour battre l’Uruguay 1:0 et décrocher ainsi son cinquième succès consécutif dans le derby du Rio de la Plata en qualifications mondialistes. Malgré l’exclusion de Paulo Dybala en fin de première période, les protégés de Bauza ont cadenassé leur défense pour préserver le résultat. LaCeleste, qui court toujours après sa première victoire sur le sol argentin en compétition préliminaire, s’est inclinée pour la première fois depuis son revers face à l’Équateur à Quito pour le compte de la 3ème journée.

Les autres rencontres
Auteur d’une excellente seconde période, le Brésil a battu l’Uruguay 3:0 et décroché sa première victoire à Quito dans une campagne d’accession à la Coupe du Monde. Neymar, sur penalty, et Gabriel Jesús par deux fois ont inscrit les buts de l’équipe dirigée par Tite, qui est désormais entrée de plain-pied dans la lutte pour la qualification. Après avoir remporté ses quatre premiers matches, la Tri n’a engrangé qu’un seul point sur les neuf derniers mis en jeu. Elle a terminé la rencontre à dix suite au carton rouge reçu par le latéral Juan Carlos Paredes.

De son côté, la Colombie a laissé derrière elle les doutes suscités par son début de campagne. En déroulant une belle prestation collective, la sélection cafetera a compilé sa troisième victoire consécutive : 2:0 face au Venezuela. La voilà désormais troisième. Le grand artisan de la victoire a été James Rodríguez, auteur d’une passe décisive et d’un but, même s’il a vu son penalty neutralisé par Daniel Hernández. Le portier vénézuélien s’est également interposé devant le penalty de Carlos Bacca. La situation de la Vinotintodevient très compliquée : lanterne rouge avec un seul point, elle navigue à 11 points de la cinquième place alors qu’il reste encore 33 points à prendre.

La bonne opération de la journée revient au Paraguay, qui s’est imposé 2:1 à Asunción face au Chili alors qu’il restait sur deux défaites consécutives à domicile face à la Roja en éliminatoires. Oscar Romero et Paulo Da Silva avaient déjà inscrit les deux buts guarani alors que l’on ne jouait que depuis dix minutes. Arturo Vidal a réduit la marque pour les visiteurs, qui ont vu Gary Medel écoper d’un carton rouge dans le temps additionnel.

Enfin, la Bolivie a pris le meilleur sur le Pérou 2:0 à La Paz grâce à deux buts des vétérans Pablo Escobar (38 ans) et Ronald Raldes (35 ans) en première et seconde périodes respectivement. Voilà un résultat bienvenu pour la Verde, qui restait sur trois défaites consécutives. Les deux buteurs du jour n’avaient pas participé au cycle précédent, mais Hoyos ne doit pas regretter de les avoir rappelés tant les deux hommes apportent une contribution précieuse. Quant aux Péruviens, ils ne s’en sortent décidément pas à l’extérieur puisqu’ils se sont inclinés lors de leurs quatre déplacements dans ces éliminatoires, le tout sans marquer le moindre but.

Le joueur
Gabriel Jesús (Brésil)

Après avoir joué un rôle majeur au sein des U-23 qui ont remporté la médaille d’or olympique il y a deux semaines, l'attaquant de 19 ans a signé des débuts de rêve avec les A en jouant un rôle décisif dans la victoire face à l’Équateur à Quito. Non content d’avoir provoqué le penalty du 1:0, il a signé les deux buts qui ont donné de l’ampleur à la victoire brésilienne, le deuxième d’une talonnade.

Le saviez-vous ?
Malgré la défaite, Daniel Hernández est entré dans l’histoire : en repoussant les tentatives de Carlos Bacca et de James Rodríguez, il est devenu le premier portier vénézuélien à arrêter deux penalties lors d’une même rencontre des qualifications sud-américaines pour la Coupe du Monde. De fait, seuls deux autres gardiens de son pays avaient réussi à sortir un penalty dans la compétition préliminaire : César Baena, en 1989, et Gilberto Angelucci, en 2000.

Entendu...

"Merci à la Colombie ! Une bien belle victoire, maintenant place à la suite !
James Rodríguez, capitaine de la Colombie, après la victoire face au Venezuela.

Les résultats de la 7ème journée

1er septembre

Bolivie 2:0 Pérou
Colombie 2:0 Venezuela
Équateur 0:3 Brésil
Argentine 1:0 Uruguay
Paraguay 2:1 Chili

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *