Serie A : La Juventus bat la Roma et prend le large au classement


La Juventus a battu la Roma (1-0) et compte désormais sept points d'avance sur son adversaire du soir en tête de la Serie A.

Le match : 1-0

En Serie A, les saisons se suivent et se ressemblent. La Juventus, quintuple championne d'Italie en titre, a battu la Roma (1-0), dauphin lors des deux derniers exercices et qui voit déjà ses espoirs d'un premier titre depuis 2001 s'éloigner. La Louve enchaîne un septième match sans victoire face à la Vieille Dame en Championnat sur un scénario déjà vu : elle n'a pas démérité, dominé par moments et mieux tenu le ballon que son adversaire, mais elle a perdu.

La Juventus a réalisé la meilleure entame de match. Gonzalo Higuain a d'abord buté sur Szczesny (10e) avant de marquer un but tout en puissance (14e). Les hommes de Spalletti se sont alors réveillés et notamment Nainggolan, qui n'a pas réussi à cadrer après un bon échange avec Dzeko (24e). Au retour des vestiaires, les bianconeri se sont à nouveau montrés les plus dangereux mais Szczesny a sorti un grand arrêt face à Sturaro (70e). S'en est suivi un intense temps fort romain mais ni Fazio (75e), ni Perotti (77e), ni Manolas (79e) n'ont trouvé la faille face à une défense acharnée. En toute fin de match, Szczesny a de nouveau sorti le grand jeu, encore face à Sturaro (90e).

La Juventus enchaine une 25e victoire à domicile en Championnat d'affilée, égalant son record, et compte désormais sept points d'avance sur la Roma.

Les tournants : deux penaltys réclamés

Comme tout choc de Serie A qui se respecte, la rencontre a été âprement disputée à défaut de produire beaucoup d'occasions. A l'arrivée, huit joueurs ont été avertis et deux situations ont donné lieu à des réclamations de penalty. Manolas a d'abord estimé que Sandro l'avait poussé sur un coup franc romain (27e). Mandzukic a ensuite été victime d'un tacle litigieux de Fazio (54e). Dans les deux cas, l'arbitre aurait pu siffler, mais il ne l'a pas fait. Un partout, donc.

Le joueur : Higuain redoutablement efficace

La rencontre a été marquée par une grosse densité dans l'axe des deux côtés, obligeant chacun à recourir à de nombreux centres dont très peu ont trouvé leur cible. Le genre de matches où les attaquants de classe mondiale font la différence, et Gonzalo Higuain en est un. L'Argentin a été l'auteur des trois tirs de la Juve en première période. Il les a tous cadrés, dont un but sur une frappe splendide du gauche, une action sur laquelle les défenseurs romains se sont montrés trop passifs. Higuain en est à dix buts cette saison en Serie A.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *