En cette période chargée des fêtes de fin d'année, Liverpool garde la forme. Après avoir renversé la vapeur contre Leicester samedi (2-1 après avoir été menés 1-0), les Reds ont à nouveau montré leur caractère conquérant ce soir à Burnley en s'imposant dans le temps additionnel (2-1).

Sous la pluie, Turf Moor pouvait pourtant ressembler à un piège en ce premier jour de 2018. D'autant plus que les Clarets restaient sur une victoire ici contre les hommes de Jürgen Klopp la saison dernière (2-0), et un match nul à Anfield lors de la phase aller (1-1). Lallana, titulaire pour la première fois de la saison, était le premier à se mettre en action pour tentait de conjurer le sort, mais il ne cadrait pas sa frappe (2e). Le match, équilibré, ne voyait aucune des deux équipes se montrer réellement dangereuses. Pope s'employait bien devant Oxlade-Chamberlain (17e), tout comme Mignolet devant Arfield (29e), mais c'était à peu près tout avant le repos.

Plus entreprenant au retour des vestiaires, les Reds trouvaient la faille grâce à Sadio Mané. Dans la surface, le Sénégalais trouvait la lucarne de Nick Pope d'un superbe tir en pivot (61', 1-0). Le portier anglais empêchait les visiteurs de faire le break devant Alexander-Arnold (74e) et Oxlade-Chamberlain (84e). On pensait alors qu'ils s'en mordraient les doigts car à quelques minutes du terme, Gudmundsson égalisait pour le Clarets (87e, 1-1). C'était sans compter sur la volonté des Reds, qui allaient chercher la victoire au bout du temps additionnel. Sur un coup franc d'Oxlade-Chamberlain, Lovren remisait pour Klavan qui concluait de près (93, 2-1). Une victoire à l'arrachée qui lançait parfaitement 2018, avant le derby de Liverpool, vendredi à Anfield, en FA Cup.

LFC : Mignolet, Alexander-Arnold, Klavan, Lovren, Gomez, Can, Wijnaldum, Lallana (Milner, 86e), Oxlade-Chamberlain, Mané (Firmino, 72e), Solanke.