Premier League : Manchester United sombre face à Watford d’Ismaila Sarr


À l'occasion de la 18e journée de Premier League, Manchester United avait rendez-vous ce dimanche avec Watford à Vicarage Road. Et pour ce match avant Noël, les Red Devils ont été surpris par les Hornets (0-2), derniers du championnat. Seul point positif côté mancunien : le retour de Paul Pogba, blessé depuis fin septembre.

Un match pour se rapprocher du Big Four. Dans le cadre de la 18e levée du championnat d’Angleterre, Manchester United se rendait à Vicarage Road pour y affronter Watford. Huitièmes au coup d’envoi, les Red Devils, sur une série de six matches sans revers toutes compétitions confondues (4 victoires, 2 nuls), visaient les trois points pour se rapprocher de Chelsea, quatrième et qui défiera Tottenham à partir de 17h30. En face, les Hornets devaient à tout prix se reprendre. Lanterne rouge, la formation de Nigel Pearson, nommé entraîneur le 9 décembre, restait sur cinq rencontres sans succès en Premier League (1 nul, 4 défaites). Pour tenter de repartir avec la victoire, Ole Gunnar Solskjær sortait son 4-2-3-1 et faisait confiance aux mêmes joueurs qui avaient débuté le week-end dernier contre Everton. Pearson en faisait de même en gardant la même équipe que face à Liverpool.

Sur la pelouse de Vicarage Road, le ballon passait rapidement d’un camp à l’autre. Les Red Devils essayaient de créer le danger, notamment le Français Martial, alors que de l’autre côté du terrain, c’est Deeney qui était souvent cherché avec Sarr. La bataille était surtout dans l’entrejeu, et les visiteurs affichaient une meilleure possession de ballon (60%). Mais le public n’avait pas grand-chose à se mettre sous la dent. Il fallait attendre environ la demi-heure de jeu pour la première occasion de la rencontre. Lancé dans le dos de la défense par Martial, Lingard se présentait face à Foster. Son ballon piqué partait bien mais ne retombait pas assez vite (33e). Du côté des Hornets, c’est un autre Français, Doucouré, qui créait le danger de la tête mais ça ne donnait rien (40e). Après une première période assez décevante, les deux équipes regagnaient donc les vestiaires sur ce score vierge.

Paul Pogba de retour !

En deuxième période, on pensait alors que MU allait trouver la solution mais les Hornets faisaient front derrière. Et les locaux ouvraient même le score cinq minutes après la reprise... Hugues se chargeait d’un coup-franc excentré côté droit. Le ballon traînait dans la surface et retombait sur Sarr, l’ancien Rennais, qui tentait une volée. Sa tentative rebondissait devant De Gea qui, surpris par la trajectoire, réalisait une belle boulette pour offrir l’ouverture du score à Watford (50e, 1-0). Malheureusement, le cauchemar ne faisait que commencer pour les Red Devils. Alors qu’ils tentaient de réagir, les visiteurs concédaient un penalty pour une faute évidente de Wan-Bissaka sur Sarr. Le capitaine des Hornets, Deeney, s’emparait alors du ballon et prenait De Gea à contre-pied pour le but du 2-0 (54e).

Dos au mur, les joueurs d’Ole Gunnar Solskjær devaient se reprendre, et le technicien norvégien multipliait les changements, avec notamment l’entrée en jeu de Pogba. Après quasiment trois mois d’absence à cause d’une cheville douloureuse, le milieu français effectuait son grand retour en remplaçant Lingard (64e). Et justement, « La Pioche » s’illustrait rapidement. Après un une-deux avec Martial, le numéro 6 butait sur Foster (82e). Les Mancuniens terminaient bien la rencontre, mais l’efficacité n’était pas présente. La preuve trois minutes plus tard avec ce lob un peu trop long de Greenwood (85e) qui passait au-dessus. Foster, lui, continuait son show en sortant une frappe de Rashford (90e). Manchester United ne marquait pas et s’inclinait 2-0 face à Watford. Du coup, les Red Devils restent huitièmes, tandis que les Hornets reviennent à hauteur de Norwich City, mais restent vingtièmes.

Image