PHOTOS DE LÉGENDE : Une poignée de main, un génie unanimement salué


  • Chaque semaine jusqu'à Russie 2018, FIFA.com vous présente une image légendaire de la Coupe du Monde de la FIFA™Ronaldinho et Zidane s'affrontent en quart de finale d'Allemagne 2006
  • Nous poursuivons notre rétrospective avec la rencontre très attendue entre Ronaldinho et Zinedine Zidane en 2006, au cours de laquelle le Français s'est livré à une véritable démonstration  
  • Pelé : "Zidane a enchanté le match"  

D'emblée, le respect saute aux yeux. Depuis trois, Ronaldinho et Zinedine Zidane se croisent régulièrement dans le Clásico espagnol. Cette fois, le Français et le Brésilien s'affrontent en quart de finale de la Coupe du Monde de la FIFA 2006™. Les deux numéros 10 n'ont jamais fait mystère de leur admiration mutuelle.

"Zidane est l'un des plus grands footballeurs de tous les temps. Il fait partie de mes idoles", confie la star du FC Barcelone lorsqu'on l'interroge sur son homologue madrilène. "Ronaldinho, c'est la classe à l'état pur", répond Zidane. "C'est un très, très grand joueur."

Pour beaucoup, Allemagne 2006 doit marquer la consécration du Brésilien. Ronaldinho a été élu Joueur Mondial de la FIFA en 2004 et 2005. Il vient en outre de remporter la Ligue des champions de l'UEFA avec Barcelone. Tout laisse à penser qu'il se trouve au sommet de son art.

Les principaux trophées de Ronaldinho
1 Coupe du Monde
1 Copa America
1 Ligue des champions de l'UEFA
2 titres de Joueur Mondial de la FIFA

À l'inverse, Zidane se trouve sur une pente descendante. Le principal intéressé l'a lui-même reconnu trois mois plus tôt en annonçant sa retraite après la Coupe du Monde. "Je ne pourrai pas faire une année de plus. Ça fait trois ans que nous n'avons rien gagné avec le Real Madrid. Sur deux de ces trois années, je n'ai pas joué comme je l'aurais voulu. Aujourd'hui, je ne me vois pas faire mieux que par le passé."

Les médias français saluent sa lucidité. Quelques consultants vont même jusqu'à suggérer qu'il devrait laisser sa place à d'autres, arguant du fait que Zizou semble avoir perdu sa capacité à influer sur le cours du jeu. Pour ne rien arranger, les Bleus entament timidement leur parcours en Allemagne. Le nul vierge concédé à la Suisse est suivi d'un partage des points peu glorieux (1:1) avec la République de Corée. Les détracteurs commencent alors à se faire entendre.

La France parvient tout de même à franchir la phase de groupes. Elle retrouve même quelques couleurs à l'occasion d'une belle victoire 3:1 sur l'Espagne en huitièmes de finale. Pourtant, personne ne s'attend à voir Zidane livrer l'une de ses performances les plus abouties, quelques jours plus tard à Francfort. Certains n'hésitent pas à affirmer que le meneur de jeu a réalisé à cette occasion son plus grand match et force est de constater que la superbe passe décisive délivrée à Thierry Henry sur le but victorieux a été précédée de plusieurs coups d'éclat.

Comme l'intéressé le confiait à FIFA.com en 2013 : "Il y avait de la magie dans l'air, ce jour-là sur le terrain".

Les principaux trophées de Zidane
1 Coupe du Monde
1 UEFA EURO
2 Ligues des champions de l'UEFA (une comme joueur, une comme entraîneur)
3 titres de Joueur Mondial de la FIFA

Il n'en faut pas davantage pour rallier tout le monde à la cause du Madrilène. La Provence voit en Zidane "un maître sans égal". "Il était plus brésilien que les Brésiliens", ajoute le quotidien.

De son côté, l'Estado de São Paulo n'est pas tendre avec Ronaldinho, qu'il présente comme "la grande déception de la Coupe du Monde". Le verdict du correspondant est sans appel : "Il a été mauvais ; il n'a pas dribblé, il n'a pas cadré un tir, il a raté beaucoup de passes. À aucun moment il n'a pris ses responsabilités".

Dans la défaite, les Brésiliens se montrent d'une rare élégance envers leur bourreau : "Il a fait la différence, sans doute plus encore qu'en 1998", estime le sélectionneur Carlos Alberto Parreira. "Il a probablement livré son meilleur match depuis huit ans."

"Zidane a enchanté le match", confirme Pelé, qui a assisté à la rencontre dans les travées du stade de Francfort. "C'est un maestro. Depuis dix ans, je ne vois personne qui lui ressemble. Au cours de cette période, il a été le meilleur footballeur du monde."

Le saviez-vous ?
Avant ce quart de finale, Zidane et Thierry Henry avaient joué ensemble à 55 reprises sans jamais se retrouver associés sur un but. Cette statistique étonnante fait désormais partie de l'histoire. Le maillot du buteur est, quant à lui, exposé au Musée du Football mondial de la FIFA.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.