Mondial 2018 – Halilhodzic retient la leçon pour faire briller le Japon


  • Halilhodzic va disputer sa deuxième Coupe du Monde en tant que sélectionneur
  • Le Bosnien s’est qualifié pour la seconde phase avec l’Algérie en 2014
  • Le Japon est dans le Groupe H, avec la Colombie, la Pologne et le Sénégal

Vahid Halilhodzic a entraîné de nombreux clubs, ainsi que la Côte d'Ivoire, mais depuis 2014, son nom reste associé à l’Algérie, qu’il a emmenée en huitièmes de finale de la Coupe du Monde de la FIFA 2014 avant de subir la loi de l’Allemagne.

Suite à ses bons résultats avec les Fennecs, le Bosnien a été engagé par la Fédération japonaise pour conduire l’équipe nationale en Coupe du Monde. Mission accomplie puisque les _Samouraïs Bleus, _éliminés dès le premier tour de Brésil 2014, ont obtenu leur billet pour Russie 2018. Halilhodzic veut maintenant atteindre à nouveau la seconde phase de l’épreuve mondiale.

"Notre groupeest relevé, comme tous les groupes en Coupe du Monde", constate Halilhodzic au micro de FIFA.com. "La Pologne est septième au classement mondial, la Colombie 13ème et le Sénégal 27ème. Nous ne sommes que 55èmes et ça en dit long sur la tâche qui nous attend".

Les déclarations du sélectionneur japonais Halilhodzic après le tirage au sort officiel de Russie 2018

Objectif : rééditer la performance de l’Algérie
"Nous ne sommes pas favoris dans ce groupe mais nous allons tout donner", poursuit celui qui espère rééditer la performance de l'Algérie avec le Japon. "En 2014, l’Algérie n'avait pas la faveur des pronostics non plus, mais nous avons tout de même réussi à passer la phase de groupes. Nous avons bien failli éliminer l’Allemagne, future championne du monde, et atteindre les quarts de finale. La situation du Japon en Russie ressemble à celle de l’Algérie il y a quatre ans. Afin de réaliser la même performance, il faut bien nous préparer et aborder chaque match avec beaucoup d'ambition."

Tirer les leçons du passé
Halilhodzic compte profiter de l'expérience acquise lors de sa première participation à la Coupe du Monde pour ne pas répéter les erreurs commises au Brésil. Comment son vécu avec les Fennecs peut-il profiter aux Samouraïs Bleus ? "Cette expérience m’a déjà aidé. Avec l’Algérie, nous avons très bien préparé la compétition en ne laissant aucune place au hasard. Nous ferons la même chose avec le Japon, annonce l'ancien entraîneur du Paris Saint-Germain. "Tous les entraîneurs ont besoin d'une phase d'apprentissage dans ces compétitions pour ne pas répéter les mêmes erreurs."

La Colombie : de mauvais souvenirs
Le Japon est à nouveau tombé dans le groupe de la Colombie. "Nous savons que le Japon a de mauvais souvenirs de cette équipe, qui l’a battu (1:4) en 2014. J’ai regardé plusieurs fois ce match et je pense que nous ne répéterons pas les mêmes erreurs tactiques."

Comment le Japon va-t-il aborder le premier tour ? "Chaque match sera très tactique. J’analyse nos adversaires depuis le début de l’année 2018 et j’ai beaucoup d’idées en tête. Nous verrons dans quel état seront nos joueurs à l’approche de la compétition. Nous allons faire un premier stage au Japon, avant de poursuivre la préparation en Autriche et de nous rendre en Russie. Nous avons des matches amicaux en mars et en juin, un au Japon et deux en Autriche".

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.