Le choc est total dans le monde du football depuis que l’on a appris la disparition des écrans radars de l’avion transportant Emiliano Sala de Nantes à Cardiff lundi soir. La police a suspendu les recherches à la tombée de la nuit et ne les reprendra que mercredi matin, alors que les chances de retrouver les passagers vivants sont désormais très minces.

 

De nouveaux éléments parviennent au compte-gouttes et le quotidien argentin Olé a publié, ce mardi soir, la retranscription d’un message audio de Sala, adressé à des amis argentins, juste avant d’embarquer dans le petit avion de tourisme, jugé en mauvais état par le joueur, comme vous pourrez le lire ci-dessous.

« Salut mes petits frères, comment ça va ? Je suis crevé. J’ai passé la journée à Nantes, à faire des trucs et des trucs et des trucs... Ça n’en finissait plus (il répète). Je suis dans l’avion, on dirait qu’il est sur le point de tomber en morceaux. Je vais décoller pour Cardiff. Demain après-midi (mardi), je commence à m’entraîner avec ma nouvelle équipe (Cardiff), on va voir ce qui va se passer. Comment allez-vous les gars ? Si dans une heure et demie vous n’avez pas de nouvelles de ma part... Je ne sais pas s’ils vont envoyer quelqu’un me chercher parce qu’ils ne vont pas me trouver, mais bon, vous savez... (ironique) Alala, qu’est-ce que j’ai peur... » Sur une radio uruguayenne, Diego Rolan a aussi expliqué que Sala avait mentionné l’état de l’avion.