Ligue des Nations : le Portugal s’impose face aux Pays-Bas et remporte la première édition


La première édition de la Nations League connaît le nom de son vainqueur. L’ultime affrontement entre le Portugal (7e au classement FIFA) et les Pays-Bas (16es au classement FIFA) a tourné à l’avantage de la Selecção, qui s’est imposée à domicile sur le plus petit des scores grâce à Gonçalo Guedes (1-0).

Stabilisés comme à leur habitude par l’impressionnante charnière Virgil van Dijk et Matthijs de Ligt, les Pays-Bas faisaient face au 4-4-2 portugais, emmené par le tandem Gonçalo Guedes et Cristiano Ronaldo en attaque. À noter également, la titularisation de José Fonte dans l’axe de la défense des Locaux, en raison de la blessure de Pepe, touché à l’épaule à l’occasion de la demi-finale face à la Suisse. La première étincelle de la rencontre était à mettre au compte des Portugais. Trouvé dans la profondeur, Bernardo Silva s’écroulait à quelques mètres du but de Jasper Cillessen. L’arbitre, Alberto Undiano, ne bronchait pas, à juste titre (4e). Dans un début de match fermé, Bruno Fernandes était le premier à tenter sa chance, mais sa frappe du pied droit était complètement manquée (8e). Le milieu du Sporting CP retentait ensuite sa chance et cadrait, sans parvenir à inquiéter le portier des Oranjes (12e).

Après un premier quart d’heure compliqué, les hommes de Ronald Koeman tentaient de sortir de leur moitié de terrain, mais étaient pénalisés par un déchet technique trop important, à l’image des approximations de Memphis Depay. Titularisé après son excellente saison avec le LOSC, José Fonte était le second portugais capable d’accrocher le cadre, mais sa tête était trop molle pour espérer tromper Jasper Cillessen (27e), qui s’imposait ensuite sur la troisième tentative de Bruno Fernandes (29e) avant de capter facilement une frappe lointaine de Cristiano Ronaldo (40e). Du côté des Pays-Bas, la première mi-temps était plus compliquée. Sans réellement trembler, les Néerlandais ne parvenaient pas à progresser de l’avant. Résultat des courses, les coéquipiers de Virgil van Dijk rentraient au vestiaire sans avoir pu se mettre en position de frappe ne serait-ce qu’une seule fois.

La lumière est venue de Gonçalo Guedes

Au retour de la pause, la rencontre repartait sur le même rythme. Au terme d’un bon débordement, Gonçalo Guedes tentait de solliciter un coéquipier mais se heurtait inlassablement à la défense néerlandaise, qui tenait bon (53e). Jusque-là jamais sollicité, Rui Patricio était mis à contribution pour la première fois de la soirée mais ne se faisait pas surprendre par la frappe à bout portant de Georginio Wijnaldum (53e). Après une heure de domination, le Portugal trouvait enfin la faille. Bernardo Silva servait Gonçalo Guedes qui déclenchait une lourde frappe imparable pour le portier adverse, qui s’inclinait enfin (60e). Une ouverture du score méritée pour la Selecção, enfin récompensée de sa bonne prestation. La réaction des Oranjes ne tardait pas... Donny van de Beek déposait un centre parfait sur la tête de Memphis Depay qui ne profitait pas de l’offrande (64e).

Forcement pénalisés par les 120 minutes disputées au lendemain de la qualification du Portugal, les Pays-Bas décevaient. Impuissants, ils s’en remettaient aux frappes lointaines sans réussite à l’image de celle de Marten de Roon (79e) qui passait au-dessus de la cage de Rui Patricio au plus grand bonheur des supporters présents dans un Estádio do Dragão plein à craquer. Les Néerlandais jetaient leurs dernières armes en envoyant Virgil van Dijk sur le front de l’attaque. Mais rien n’y faisait, l’arbitre espagnol sifflait la fin de la rencontre et sacrait le Portugal qui s’adjuge fort logiquement la première Ligue des Nations de l’histoire et remettra son titre en jeu en 2020-2021.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *