Ligue des Champions : Le PSG coince, le Besiktas tombe


Pas de choc dans cette sixième journée de la Ligue des champions de l'UEFA, et encore moins de bouleversements au classement, ce mardi 6 décembre. Les tickets pour le tour suivant ont déjà été distribués partout, à l’exception du Groupe B. Il y a cependant bien eu des surprises. FIFA.com résume une soirée européenne marquée par le faux pas du Paris Saint-Germain et la faillite collective de Besiktas, alors que le Bayern retrouvait le sourire.

L'affiche
Bayern Munich 1:0 Atlético de Madrid

Le Bayern Munich est condamné à la deuxième place du Groupe D mais pas à rester sur un mauvais souvenir de l'Atlético de Madrid après la défaite 1:0 au match aller. Manuel Neuer est déterminé à faire passer le message sur une tentative dangereuse de Yannick Ferreira Carrasco d'entrée. Robert Lewandowski, lui, fait la différence de l'autre côté du terrain d'un coup franc d'école après 20 minutes. Les Espagnols tentent de répondre par des contres qui ne viennent jamais, ou presque. Les Allemands en profitent pour contrôler le match et le ballon. Thiago se permet même de rater l'immanquable sans conséquence. L'Atlético garde sa première place mais ne parvient pas à boucler son parcours de phase de poules avec la plus belle note.

Les autres rencontres
Dans l'autre match du Groupe D, le PSV Eindhoven a dit au revoir à l'Europe sur un match nul et vierge (0:0) sans saveur devant ses supporters face à Rostov. Les Russes, troisièmes, ont rendez-vous avec l'UEFA Europa league.

Ludogorets Razgrad a-t-il sorti le grand jeu face au Paris Saint-Germain ou les Français ont-ils traversé un jour sans ? Les supporters locaux ont passé une mauvaise soirée devant la performance inattendue de leurs protégés, même si Edinson Cavani leur a offert un moment de frisson d'un ciseau génial, et qu'Angel di Maria a évité la défaite de justesse (2:2). Arsenal ne s'est pas posé de question en Suisse. Les Gunners ont rendu une copie propre et soignée, avec Lucas Perez dans le costume du buteur retrouvé grâce à un triplé (1:4). Ils en sont récompensés par une première place finale de groupe.

La surprise de la soirée est venue d'Ukraine. Le Dynamo Kiev était assuré de la dernière place et ne totalisait que deux buts en cinq rencontres. Son capital est passé à huit après la réception de Besiktas (6:0), qui devait pourtant s'imposer pour se qualifier au second tour de la C1. Pendant ce temps, Naples terminait premier avec autorité après un succès face au Benfica Lisbonne (1:2).

Vingt buts marqués, quatre concédés et une première place dans le Groupe C jamais mise en question : le FC Barcelone aura survolé sa poule de bout en bout, à l'image de sa victoire 4:0 contre le Borussia Moenchengladbach. La deuxième place de Manchester City n'a jamais été en danger mais elle n'a pas été décrochée haut la main. Les Citizensbouclent leur poule avec un match nul (1:1) à oublier contre le Celtic Glasgow.

La stat
27 - Comme le nombre de tirs au but du PSG face à ses visiteurs bulgares, dont un montant touché par Thiago Silva. Le club de la capitale a également totalisé 19 corners contre trois.

Entendu...

"Nous pouvons encore avoir un tirage difficile mais il y aurait moins de culpabilité quand on termine premier et qu'on accueille au match retour" - Arsène Wenger, entraîneur d'Arsenal

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *