Ligue des champions : Liverpool et Naples qualifiés pour les huitièmes de finale


Ce mardi, à l'occasion de la dernière journée de la phase de groupes de la Ligue des champions, Liverpool s'est imposé (2-0) à Salzbourg, assurant ainsi sa place en huitièmes de finale. Les Reds terminent premiers du groupe E devant Naples, qui est également qualifié, grâce à sa victoire (4-0) face à Genk.

Comme souvent cette saison, Liverpool s'est fait peur, avant de finalement l'emporter. Ce mardi, en Ligue des champions, les Reds se sont ainsi imposés (2-0) à Salzbourg : ce succès assure leur présence en huitièmes de finale, mais aussi la première place du groupe E, devant Naples, vainqueur à domicile face à Genk (4-0), et également qualifié pour la suite de la compétition.

Les deux clubs favoris de ce groupe terminent donc aux deux premières places, mais ce résultat a mis du temps à dessiner. Car , à Salzbourg, en première mi-temps, les joueurs de Jürgen Klopp, champions d'Europe en titre, ont rencontré énormément de difficultés face au club autrichien, forcé de gagner pour se qualifier, qui dominait le milieu de terrain grâce à son organisation en losange, face au traditionnel 4-3-3 des Reds. Dans les buts, Alisson Becker a ainsi été contraint de réaliser de plusieurs interventions décisives, à l'image d'une double parade face à Hwang Hee-chan, puis Takumi Minamino (7e). Dans le même temps, Liverpool se procurait des occasions, mais Sadio Mané (9e), puis Mohamed Salah (29e) et Naby Keita (45+1e) se montraient maladroits.

En seconde période, Klopp réorganisait ses hommes en 4-2-3-1, avec Salah en pointe. Un choix payant, puisque très vite le LFC a repris le contrôle du milieu. Cette domination s'est concrétisée par deux buts inscrits coup sur coup, qui ont brutalement annihilé les espoirs du RB Salzbourg. La première réalisation a été l'oeuvre de Keita, de la tête (0-1, 57e), suite à un merveilleux travail de Mané, avant que Salah double la mise dans un angle impossible, après avoir profité d'une hésitation de Jérôme Onguéné (0-2, 58e).

Image