Ligue des Champions : Grand spectacle et grands regrets


Monaco est passé par toutes les émotions ce mardi 21 février, en huitième de finale aller de la Ligue des champions de l'UEFA. Après avoir mené sur la pelouse de Manchester City, les Monégasques ont craqué au terme d'un match complètement fou. De son côté, l'Atlético de Madrid est allé s'imposer sur la pelouse du Bayer Leverkusen dans un match également riche en buts.

L'affiche
Manchester City 5:3 AS Monaco
Après une bonne entame, Monaco s'est fait surprendre par l'ouverture du score de Raheem Sterling (26', 1:0), mais a rapidement réagi par la tête plongeante de Radamel Falcao (31', 1:1), puis Kilian Mbappé a mis l'ASM en tête avant la pause d'une frappe sous la barre (40', 1:2). Sur un nuage, les Monegasques obtenaient même un penalty après la pause, manqué par Falcao (50'). Après l'égalisation de Sergio Agüero (58', 2:2), le Colombien se rattrapait d'un lob sublime (61', 2:3), avant que le club de la Principauté ne craque physiquement et mentalement, encaissant trois buts par Agüero (71', 3:3), John Stones (77', 4:3) puis Leroy Sané (82', 5:3). Monaco

L'autre rencontre
Bayer Leverkusen 2:4 Atlético de Madrid
Compacts et organisés, les Colchoneros ont parfaitement contenu les bonnes intentions offensives de Leverkusen pour jaillir en contre dans leur style habituel. La lucarne de Saúl Ñíguez a ouvert le score en beauté (17', 0:1), puis le plat du pied Antoine Griezmann a mis l'Atlético au chaud quelques minutes plus tard (25', 0:2). Au retour des vestiaires, Karim Bellarabi a donné un peu d'espoirs aux locaux (48', 1:2), de courte durée puisque Kevin Gameiro a transformé un penalty dix minutes plus tard (59', 1:3). Même si le but contre son camp de Stefan Savić moins de dix minutes plus tard (68', 2:3) a terni le succès espagnol, le coup de grâce de Fernando Torres en fin de rencontre (86', 2:4) a rendu encore plus compliqué le match retour pour les Allemands.

La stat
14
- Comme le nombre de buts inscrits ce mardi. C'est la première fois qu'autant de buts sont inscrits en une seule journée de phase à élimination directe depuis le 10 mars 2009 où 19 buts avaient été inscrits, mais sur quatre rencontres !

Entendu...
"On savait qu'on jouait contre une équipe très forte. Je pense qu'on a bien joué pendant 60 minutes, après quoi nous n'avons pas su maintenir notre avantage. Nous avons joué contre une grande équipe qui a beaucoup de bons joueurs, mais on verra pour le match à la maison. Tout est possible " - Bernardo Silva, milieu de terrain de Monaco (BeIN Sport)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *