Ligue 1 : Monaco surclasse Saint-Etienne , But de Baldé Keita !


Humiliée par Monaco, qui remonte provisoirement à la deuxième place, l'AS Saint-Etienne continue de s'enfoncer dans la crise.

Le match : 0-4

L'ambiance a semblé parfois irréaliste. Mais la lente et dangereuse dégringolade de l'AS Saint-Etienne est, elle, bien concrète. Humiliée par l'AS Monaco (0-4), dans un stade de Geoffroy-Guichard qui sonnait creux en raison du huis-clos partiel qui frappait ses deux kops, l'AS Saint-Etienne a enchaîné un neuvième match sans victoire en Championnat et pourrait même conclure cette dix-huitième journée à la dix-huitième place...

Ce vendredi soir, les Verts n'ont d'ailleurs jamais semblé en mesure d'offrir une réaction susceptible de les sortir de l'état de crise dans lequel ils sont plongés. Très rapidement menés, après l'ouverture du score de Sidibé (3e), les Stéphanois ont progressivement coulé. Lemar s'est d'abord amusé au cœur de la défense pour battre Ruffier (32e), expulsé pour avoir trop virilement réclamé un hors-jeu, non justifié, sur le troisième but inscrit par Fabinho (54e). Réduite à dix, l'ASSE a ensuite limité la catastrophe au regard du scénario du match en encaissant un seul but, œuvre de Keita Baldé (61e). Pas de quoi calmer le courroux de ses supporters ou de dégager l'horizon de son entraîneur Julien Sablé dont l'avenir semble déjà menacé.

Le fait du match : l'expulsion de Ruffier

La scène symbolise la soirée cauchemardesque vécue par l'AS Saint-Etienne. Convaincus (à tort) d'une position de hors-jeu de Fabinho sur le troisième but monégasque, plusieurs joueurs stéphanois se précipitent vers l'arbitre assistant pour protester. Dont Stéphane Ruffier qui se colle à lui pour mieux lui signifier sa désapprobation. Un geste qui provoque son expulsion. De quoi faire grimper la tension d'un cran. Au point où Roland Romeyer, l'un des deux présidents de l'ASSE, descend même au bord de la pelouse pour manifester toute sa colère au corps arbitral.

L'homme du match : Fabinho

On peut certes souligner la faiblesse de l'opposition stéphanoise. Mais cela ne doit pas inciter à minimiser la prestation de Fabinho qui a rendu l'une de ses meilleures copies cette saison. Juste et incisif dans l'entrejeu, il a également marqué son troisième but cette saison et délivré sa deuxième passe décisive. Un match plein pour le Brésilien, artisan majeur d'un succès qui permet à l'AS Monaco de remonter de manière provisoire à la deuxième place du classement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *