Ligue 1 – Marseille en démonstration à Rennes de Ismaila Sarr !


L'OM a gagné facilement à Rennes (3-0), ce samedi, au terme d'un match complet. Cette victoire lui permet de recoller à Monaco et Lyon, sur le podium.

Le match : 0-3

Battu au match aller (1-3) et éliminé aussi par Rennes en 8es de finale de la Coupe de la Ligue (2-2, 4 tab à 3), Marseille avait un compte à régler avec le club breton, ce samedi. Dans une tout autre dynamique aujourd'hui, l'OM a livré un match complet, qui a abouti à une victoire logique (3-0). Grâce à celle-ci, les Phocéens reviennent provisoirement à égalité de points avec Monaco et Lyon. Mais au-delà du résultat, c'est surtout leur performance convaincante qui est à souligner.

À tous les niveaux, les joueurs de Rudi Garcia sont apparus concernés et appliqués. D'entrée, leur détermination a pris le pas sur l'envie de bien faire rennaise, insuffisante. À trois reprises (9e, 15e et 28e), Tomas Koubek s'est employé pour garder le score vierge. Le gardien tchèque a notamment détourné un penalty de Thauvin, avant de s'incliner par deux fois avant la pause. Tout en maîtrise, l'OM a ensuite géré son avantage, en se permettant même de marquer un troisième but (82e) pour compléter le tableau.

Le fait : Sakai au bon endroit au bon moment

En première période, Rennes s'est procuré deux occasions nettes. La première, une reprise de Hunou au premier poteau a été détournée par Mandanda (23e). La seconde, un tir de Sarr a été repoussé sur sa ligne par Sakai (42e). Pas à son avantage jusque-là sur le côté gauche, et même vite recadré par son entraîneur (10e), le droitier japonais repositionné à l'opposé en l'absence d'Amavi, a eu la bonne idée de couvrir son gardien, alors à terre, pour maintenir son équipe devant. Quelques instants plus tard, l'OM doublait la mise.

Les joueurs : Germain aussi décisif que Thauvin

Incontestablement, Valère Germain a fait du bien à l'OM depuis qu'il est devenu titulaire à la place de Kostas Mitroglou. Même si le leader d'attaque marseillais reste Florian Thauvin, avec une neuvième passe décisive cette saison au Roazhon Park, soit autant que Neymar, un neuvième but, de la tête (82e), et un incroyable lob de 40 mètres plein de confiance pas récompensé (90e+1), l'ancien Monégasque a su se montrer à la hauteur en Bretagne. Auteur de l'ouverture du score (35e), avec sang froid, et passeur pour Sanson juste avant la pause (45e), l'attaquant a tout réussi aussi ou presque. Il totalise désormais quatre buts lors de ses quatre derniers matches en Ligue 1.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *