Le jour le plus long. Hier, le FC Barcelone a vécu une journée interminable où les réunions se sont multipliées. Et après 23 heures , les pensionnaires du Camp Nou ont officialisé le départ d’Ernesto Valverde. Dans la foulée, ils ont annoncé le nom de son successeur : Quique Setién. Libre depuis son départ du Real Betis Balompié, le technicien espagnol s’offre un joli rebond en rejoignant l’un des meilleurs clubs du monde. Ce mardi, il a été présenté à la presse aux côtés de Josep Maria Bartomeu. C’est d’ailleurs le président catalan qui a pris la parole en premier. « Je remercie Quique Setién d’avoir accepté le défi de venir au Barça, un club si spécial. Nous le connaissons, non seulement en tant que technicien, mais aussi en tant que joueur. Je veux remercier Ernesto Valverde pour tout ce qu’il a fait avec nous. Je le remercie pour ces deux ans et demi. Ce fut une bonne relation qui nous a tous rendus meilleurs. Nous avons apprécié et triomphé et nous devons le remercier ». Il a ensuite expliqué pourquoi le club avait décidé de changer d’entraîneur à ce moment de la saison, avant de céder la parole au secrétaire technique Éric Abidbal. « C’est une joie de présenter Quique. Il a démontré sa philosophie. La communication était très importante et le feeling qu’il a avec les joueurs aussi. Il est toujours concentré sur les détails et cela me rappelle des choses à l’époque où j’étais joueur ; car ce sont les détails qui sont importants pour conquérir des titres. Nous savons que nous pouvons faire de grandes choses. Tu es chez toi ».

Après cette présentation en bonne et due forme, Quique Setién a pu prendre la parole et livrer ses premières impressions. « Je veux remercier cette institution, son président, Éric Abidal, Ramon Planes, pour l’opportunité qu’ils me donnent de pouvoir être ici. Même dans mes meilleurs rêves, je n’aurais pas pu imaginer être ici. Je suis une personne très émotive et aujourd’hui, c’est un jour très spécial pour moi. La première chose est de remercier et la seconde est l’illusion avec laquelle je fais face à ce projet et ce défi. La chose la plus importante est que je vais essayer de transmettre aux joueurs cet enthousiasme et ce désir, ce désir de gagner cette confiance que j’ai et que normalement je ne trouve pas compliqué de le faire. Hier, j’étais en train de marcher à côté des vaches dans mon village et aujourd’hui je suis au centre d’entraînement du FC Barcelone pour entraîner les meilleurs joueurs du monde, dans une équipe énorme que je ne pourrais jamais améliorer parce que c’est la meilleure. J’ai toujours eu de bonnes relations avec Ernesto Valverde et il m’a toujours semblé être une personne correcte. J’apprécie le travail qu’il a fait, j’apprécie sa façon d’être, ses principes. Je tenterai d’avoir un contact avec lui, car il y a beaucoup de choses de son travail qui me seront utiles ».

Setién expose ses idées

Puis il a ajouté : « Ces derniers mois, en attendant une opportunité, vous pensez toujours que ce sera une équipe qui est en baisse avec une série négative. Peut-être que la défaite en Supercoupe d’Espagne (contre l’Atlético de Madrid) a eu des conséquences. Mais le travail qu’a fait Valverde et l’état dans lequel il me laisse l’équipe, je veux le remercier. Pour le reste, j’ai parlé aux joueurs. Nous avons eu un premier contact. Nous sommes sûrs qu’ils vont assimiler rapidement les choses, car il y a beaucoup de choses que nous proposerons qu’ils connaissent déjà. Nous allons maintenir l’intensité et l’exigence pour que les matches ne nous échappent pas comme l’autre jour. Ce sont des mots. Mais le travail est quotidien. Moi, mon staff et les personnes du club sommes dans les meilleures dispositions pour travailler. Les convictions sont importantes, mais le travail aussi l’est. J’ai les idées claires. J’écoute tout le monde, mais il est difficile de me sortir de la tête des choses dont je suis convaincu. Je suis le premier à défendre mon équipe et mourir avec mes idées. Le Barça continuera son chemin et nous améliorerons tout ce que nous pourrons ». Après cela, les nombreux journalistes présents pour l’occasion ont pu poser des questions au nouveau coach du Barça. Il a tout d’abord évoqué ses ambitions. « Mon objectif est de gagner tout ce qu’on peut gagner. Il n’y a pas d’autre moyen pour s’améliorer chaque année et conquérir le maximum de titres possibles tout en jouant bien. Le meilleur moyen pour atteindre la victoire est de bien jouer. C’est important ».

Cela devrait être possible au sein d’une formation qui possède des joueurs talentueux. Des joueurs qu’il a rencontrés. « J’ai dit à certains, et pas seulement à Lionel Messi qui est un cas spécial et unique ; ça ne me coûte rien de dire que j’ai beaucoup profité ces 12-14 dernières années devant ma télévision en regardant cette équipe, ces joueurs qui m’ont fait aimer le foot. Cela a été chaque jour, chaque match. À chaque fois, il y a toujours quelque chose que l’on retient et qui est agréable pour l’œil. Aujourd’hui, entraîner le meilleur joueur du monde et ses coéquipiers, je ne suis pas conscient de ce que cela signifie. Nous avons parlé et la réalité est que c’est une chose l’admiration que j’ai pour vous, mais il faut savoir chacun rester à sa place. La relation sera sensationnelle. Ils verront que je suis sincère, direct et que lorsque je verrai quelque chose, nous essayerons de le rectifier et les convaincre de travailler, car ils ont le talent ». Enfin, il a parlé de jeu : « Par rapport au système, le plus important c’est la philosophie de jeu. Il faut clairement savoir comment on joue. Il est possible qu’on étudie un changement par rapport au 4-3-3 ou au 4-4-2 qui ont été récemment utilisés. Mais je mets ça entre parenthèses parce que nous devons voir beaucoup de choses. La philosophie ne change pas, mais le système peut ». Sans vouloir tout révolutionner, Quique Setién veut apporter sa touche au Barça. C’est ainsi qu’il a terminé son premier grand oral en tant qu’entraîneur du club catalan. Une chose que lui comme les Blaugranas n’auraient pas imaginé il y a encore quelques jours...