LdC : Bayern – Real, Ancelotti face à son successeur


L'entraîneur du Bayern, "patron" de ZZ au Real lors de la conquête de la Décima en 2014, se confie sur son successeur, mélange pour lui de charisme et d'humilité.

Vainqueur de l'UEFA Champions League en tant que joueur et entraîneur, champion dans quatre pays différents et aujourd'hui à la tête du Bayern, Carlo Ancelotti a livré en exclu à UEFA.com son avis sur l'ascension fulgurante de Zidane, qui fut son adjoint au Real en 2013/14.

Ensemble, les deux hommes ont rapporté au Real sa dixième Coupe des champions en mai 2014 avec en battant l'Atlético à Lisbonne. "J'ai toujours dit qu'il avait toutes les qualités pour être un bon entraîneur, mais il a commencé au bas de l'échelle aussi. Il a été mon adjoint, et ensuite il a été l'entraîneur de la Castilla", raconte Carletto.

Il a su étudier

"Je pense que c'est important de comprendre que votre expérience de joueur peut vous être utile mais qu'elle ne l'est qu'en partie lorsque vous devenez entraîneur, parce qu'il faut également étudier", dit-il encore, "il faut être aux aguets et savoir profiter de vos propres expériences. Et c'est exactement ce que Zidane a fait."

La position de Zidane par rapport à Ancelotti n'est pas sans rappeler celle d'Ancelotti lui-même lorsqu'il a grandi dans l'ombre du grand Arrigo Sacchi. Lorsque nous lui avons soumis cette idée, Ancelotti a répondu : "Eh bien, je ne sais pas ce qu'en pense Zidane. Je pense que lors de la saison que nous avons passée ensemble au Real Madrid, tout a été positif, nous avons gagné et dans sa fonction d'adjoint, il m'a été très utile. Il a un charisme et les joueurs le respectent vraiment. C'est quelque chose de très important pour un groupe."

Le Real Madrid est-il favori de l'UEFA Champions League et pourra-t-il devenir le premier club à conserver le trophée depuis le Milan d'Ancelotti en 1990 ? "Il n'y a pas de super favori cette année", répond le technicien italien. "Il n'y en avait pas lors des huitièmes de finale et il n'y en aura pas en quarts de finale. Je pense que la suite va être assez imprévisble."

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *