Football Leaks : Gianni Infantino sort du silence


Suspecté d’avoir aidé Manchester City et le Paris Saint-Germain dans le cadre du fair-play financier, Gianni Infantino se trouve dans l’œil du cyclone. Le numéro un de la FIFA est suspecté d’avoir protégé les intérêts parisiens et mancuniens pour raisons politiques. Dans la tourmente, le principal protagoniste a décidé d’apporter quelques éclaircissements lors d’une interview accordée à la Gazzetta dello Sport, à paraître jeudi.

 

« Je suis président de la Fifa, j’étais secrétaire général de l’UEFA. Mon rôle était d’aider les clubs, pas de les détruire. J’ai rencontré le PSG et City, comme d’autres, pour trouver un accord, mais la décision finale a toujours été entre les mains du panel juridique, pas les miennes. Je n’avais même pas les pouvoirs pour changer quoi que ce soit à ce sujet. City et le PSG ont d’ailleurs dû payer des amendes de plusieurs millions d’euros. Sur 30 clubs, seuls deux ont été exclus. L’AC Milan, qui a été réintégré par le TAS, et une équipe russe. Quand on parle de favoritisme, c’est une erreur, » justifie ainsi Infantino dans les colonnes du média italien. Suffisant pour lever toutes les accusations à son encontre ? Affaire à suivre...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *