Fair play financier : le président de l’UEFA dément la rumeur d’une sanction imminente du PSG


Aleksander Ceferin a balayé lundi la rumeur d'une sanction imminente du PSG dans le cadre du fair play financier qui l'obligerait à revendre l'une de ses stars d'ici la fin du mercato.

Aleksander Ceferin, le président de l'UEFA, a démenti lundi la rumeur, alimentée notamment par les médias espagnols, selon laquelle son instance contraindrait le PSG, dont la conformité au fair play financier est en cours de réexamen, à vendre rapidement Kylian Mbappé ou Neymar... au profit du Real Madrid. «La décision concernant le PSG interviendra plus tard [après la fermeture du marché des transferts], a expliqué le dirigeant au journal slovène EkipaIl est faux de dire que le Real Madrid attend cette décision

Le dossier du club parisien, classé sans suite le 13 juin dernier, a été relancé, le 3 juillet, à l'initiative du président de l'instance de contrôle du fair-play financier de la Confédération européenne, et a été réexaminé une première fois le 25 juillet.

Des sanctions restent possibles

Si, après deuxième examen, l'UEFA estime que le classement sans suite a été trop clément, le PSG pourrait être à nouveau frappé de sanctions, comme en 2014. Avec la menace, s'il est considéré comme un récidiviste, d'être exclu un an de toute participation aux Coupes d'Europe. Une certitude : pour la Ligue des champions à venir, dont le tirage des groupes a lieu jeudi en Suisse, le club parisien n'a rien à craindre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *