« Il était plus ou moins abandonné dans un hôtel, contraint d’organiser son voyage lui-même. (...) Personne à Cardiff ne semblait faire quoi que ce soit. C’était un peu embarrassant pour Cardiff ».

 

Sur les ondes de la BBC jeudi, Willie McKay, intermédiaire dans le transfert d’Emiliano Sala du FC Nantes à Cardiff City, taclait les Bluebirds, expliquant que ces derniers avaient laissé l’Argentin, disparu tragiquement dans un accident d’avion, à l’abandon.

Ce vendredi, Ouest-France publie une version totalement différente de celle présentée par l’agent britannique. Le quotidien régional, captures de messagerie téléphonique à l’appui, explique que le club gallois, par l’intermédiaire de son officier de liaison, a bien proposé un vol commercial au buteur. Proposition déclinée par ce dernier suite à un appel de... Willie McKay. « Amigo. C’est bon. Willie McKay m’a appelé. J’ai un vol pour rentrer à Nantes et revenir lundi soir à Cardiff », a indiqué l’ancien Canari quelques heures avant le drame. L’affaire est encore loin d’être terminée...