Dépenses Premier League : Un mercato plein de surprises


La Premier League va reprendre ses droits. L’heure est donc venue de faire le bilan comptable de ce mercato estival anglais 2019. Et s’il n’a pas battu tous les records, il a réservé quelques surprises.

Les Anglais vont pouvoir se concentrer pleinement sur leur championnat adoré. Depuis hier 18h (heure française), les 20 clubs de Premier League en ont terminé avec le mercato. Il est donc temps de dresser le bilan comptable de cette fenêtre estivale. Sans surprise, les Britanniques n’ont pas failli à leur réputation d’équipes dépensières. Les 20 formations ont ainsi dépensé pas moins de 1,5 milliard d’euros pour 114 transactions au total. C’est la quatrième année consécutive que la barre du milliard d’euros de dépenses est franchie.

Cependant, si les écuries de sa Majesté ont sorti plus d’argent de leurs caisses qu’en 2018 (1,4 milliard d’euros), ils n’ont pas battu la marque de 2017 (1,6 milliard d’euros). Un constat qui s’explique en partie par la très faible activité de certains mastodontes du championnat, à savoir Chelsea et Liverpool. Interdits de recrutement par la FIFA, les Blues n’ont pu qu’acheter définitivement Mateo Kovacic (l’accord avait été scellé avant l’interdiction) pour un peu plus de 40 M€. Orphelins d’Eden Hazard, les Londoniens seraient sûrement partis en quête d’une recrue de poids sans ce handicap.

Aston Villa a plus dépensé que Manchester City

De leur côté, les Reds de Liverpool n’ont même pas dépensé 5 M€ cet été. Très étonnant pour un champion d’Europe, mais pas pour Jürgen Klopp qui a expliqué vouloir jouer la carte de la continuité plutôt que de recruter juste pour faire du clinquant. Le petit mercato du club de la Mersey n’est cependant pas la seule surprise de l’été. Promu en Premier League, Aston Villa a défrayé la chronique en se plaçant à la deuxième position des équipes les plus dépensières, derrière MU (160 M€).

Auteurs d’une campagne de recrutement XXL, les Villans ont profité comme il se doit des retombées économiques liées aux droits TV pour mettre un peu plus de 150 M€ sur la table. Un exploit notable puisqu’ils ont même davantage dépensé que le champion en titre, Manchester City. Les Citizens qui, malgré 146 M€ utilisés principalement pour se payer Rodri (Atlético) et João Cancelo (Juventus, échangé avec Danilo), ne sont pas sur le podium. Exclu du Big Four depuis deux ans, Arsenal a en effet mis la main au portefeuille. Les Gunners sont le troisième club le plus dépensier de l’été (149 M€), notamment avec le transfert de Nicolas Pépé, recruté au LOSC pour 80 M€. Sans oublier celui du jeune Stéphanois William Saliba, acheté pour 30 M€ puis prêté dans la foulée à l’ASSE.

Résumé des dépenses estivales des 20 clubs de Premier League (source Skysports) :

Manchester United : 160 M€
Aston Villa : 156 M€
Arsenal : 149 M€
Manchester City : 146 M€
Everton : 128 M€
Tottenham : 109,9 M€
Leicester : 98 M€
West Ham : 84,5 M€
Newcastle : 70,4 M€
Wolverhampton : 70,4 M€
Brighton : 63,3 M€
Southampton : 54,1 M€
Bournemouth : 49,5 M€
Watford : 49,3 M€
Sheffield United : 46,5 M€
Chelsea : 43,3 M€
Burnley : 16,25 M€
Crystal Palace : 12 M€
Liverpool : 4,7 M€
Norwich : 1,2 M€

Commentez via Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *