Le cheikh Salman candidat à sa propre succession à la tête de la Confédération asiatique


Le cheikh Salman bin Ebrahim Al Khalifa, président de la Confédération asiatique de football (AFC), va se présenter à sa propre succession.

 

Le cheikh Salman bin Ebrahim Al Khalifa, président de la Confédération asiatique de football (AFC), a l'intention de se présenter à sa propre succession, a annoncé l'instance continentale mercredi. Ce membre de la famille royale de Bahreïn, candidat malheureux à la présidence de la Fifa en 2016, occupe son poste actuel depuis 2013, quand il avait remplacé le Qatari Mohamed bin Hammam, banni à vie par la Fédération internationale (FIFA) pour corruption.

«Je suis fier de ce que nous avons accompli et je ne suis pas prêt à quitter cette organisation dans un état chaotique, a-t-il déclaré sur le site officiel de l'AFC. Nous avons tous vu ce qu'était l'AFC avant et ce, à quoi elle ressemble aujourd'hui, j'espère que nous pourrons poursuivre les progrès.»

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *