Championnats européens : Les grands perdants du mercato !


Le mercato des grands championnats a fermé ses portes. Mais si certains ont réalisé de jolis transferts, d’autres, en revanche, ont vécu un été compliqué.

Chaque année, c’est un peu la même chanson. À l’heure où certains marchés exotiques sont encore ouverts, les principaux grands championnats européens en ont terminé avec le mercato. Une campagne estivale durant laquelle certains ont trouvé leur bonheur, et d’autres non. À l’heure du bilan, FM s’est penché sur les joueurs qui ont perdu gros. Sans surprise, le premier nom qui arrive en tête est celui de Neymar. Après deux saisons au Paris Saint-Germain, le Brésilien a fait savoir qu’il désirait plier bagage.

Muet sur la place publique, le numéro 10 francilien a été clair en coulisse et a fait d’un retour au FC Barcelone une priorité. Une bataille longue de deux mois qui a finalement vu le club de la capitale résister à tous les assauts. Neymar était bien sur le marché, mais pas à n’importe quel prix. Au plus grand dam du Brésilien, le Barça n’a jamais su s’aligner sur les prétentions parisiennes. Rival éternel des Blaugranas, le Real Madrid a également été cité. Et plus particulièrement Zinedine Zidane. Certes, le Français a été gâté avec plus de 300 M€ dépensés en renforts, mais la fin du mercato a un goût très amer pour le champion du monde 98.

Neymar et Pogba frustrés

Tout d’abord parce qu’il n’a pas su se débarrasser de joueurs dont il ne voulait plus entendre parler, à savoir Gareth Bale, James Rodriguez ou encore Mariano Diaz. Le Gallois et l’ancien Lyonnais ont repoussé en bloc toutes les propositions qui leur ont été faites, tandis que le Colombien a été retenu par ses dirigeants alors qu’il désirait rallier l’Atlético de Madrid. Comble pour ZZ : face au manque de renforts dans l’entrejeu, il est désormais obligé de faire jouer Bale et James. N’oublions pas non plus le dossier Paul Pogba. Ardemment désiré par l’entraîneur merengue, le joueur de Manchester United n’a jamais vu la Casa Blanca passer réellement aux choses sérieuses. En clair, Zidane le voulait, mais pas Florentino Pérez.

Obligé de rester en Premier League, Pogba croisera la route sur les pelouses anglaises d’autres déçus du mercato. À commencer par l’attaquant de Crystal Palace, Wilfried Zaha. L’Ivoirien a tout fait pour rejoindre Arsenal. En vain. De son côté, face aux lenteurs du dossier Pogba, Christian Eriksen pensait peut-être en profiter pour rallier l’Espagne où le Real Madrid avait coché son nom (tout comme l’Atlético). Mais là encore, l’exigeant président de Tottenham, Daniel Levy, a réclamé trop d’argent. Enfin, si certains seconds couteaux de Chelsea tels que David Luiz ou Tiémoué Bakayoko ont réussi à trouver une porte de sortie (ou à forcer leur départ comme l’a fait le Brésilien), Michy Batshuayi va devoir prendre son mal en patience, barré par Olivier Giroud et le jeune Tammy Abraham.

Ils ont été transférés, mais ont déchanté

En France, le Rémois Rémi Oudin se voyait déjà arpenter les rues de la ville de Florence et arborer fièrement le maillot de la Fiorentina. Malheureusement pour lui, il a dû attendre longtemps à l’aéroport, le temps que son club s’accorde avec la Viola. Ce qui n’est jamais arrivé, les Italiens ayant préféré signer Rachid Ghezzal. À Nantes, Valentin Rongier est passé tout près d’être inscrit dans cette liste des perdants, mais c’est finalement Abdoulaye Touré qui a pris sa place. Le milieu de terrain avait affiché ses envies de départ, mais le cas Rongier a obligé les Canaris à le retenir. De l’autre côté du Rhin, c’est l’expérimenté champion du monde 2014 Jérôme Boateng qui n’est pas parvenu à exaucer ses vœux. Au Portugal, Porto a montré les crocs pour Danilo malgré une approche de 30 M€ de l’AS Monaco, tandis que le très coté Bruno Fernandes, qui était annoncé à MU, à City ou encore au Real Madrid, n’a finalement pas bougé.

Enfin, une catégorie spéciale s’est ajoutée à cette liste : celle des joueurs ayant obtenu un transfert, mais qui ont rapidement déchanté. À Lyon, c’est le cas du portier roumain Ciprian Tatarusanu. Parti libre de tout contrat du FC Nantes, il a rejoint l’OL de Sylvinho. Mais alors que tous les observateurs pensaient que les Gones avaient réussi à attirer une belle doublure, l’ex-Canari avait indiqué lors de sa conférence de presse de présentation qu’il n’était pas venu pour jouer les numéros 2. Une situation qui a fini par accoucher d’une guerre des gardiens. Son sélectionneur national avait d’ailleurs indiqué que « Tata » cherchait même à quitter déjà les bords du Rhône. Il n’en sera rien. En Espagne, l’attaquant Munas Dabbur a lui aussi déchanté. Recruté l’hiver dernier par le Séville FC, il avait été laissé à disposition de Salzbourg. Entre temps, Monchi est rentré en Andalousie. Résultat : Dabbur est arrivé dans la cité nervionense et a appris qu’il n’entrait pas dans les plans du célèbre directeur sportif. Ce dernier a d’ailleurs engagé Luuk de Jong et Chicharito Hernandez pour combler le départ de Wissam Ben Yedder.

Footmercato

Commentez via Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *