Le Bénin, un souvenir impérissable pour El Hadj Diouf


L’ancien capitaine des Lions, El Hadj Diouf, Double Ballon africain, garde de ’’très bons souvenirs’’ avec l’équipe du Bénin pour avoir démarré sa carrière internationale dans une rencontre en préliminaires de la coupe du monde 2002 contre cette formation.
’’De très bons souvenirs, des choses qui te marquent à jamais, c’était la première fois que j’arborais le maillot national et la première fois qu’on me chantait l’hymne national en tant qu’international’’, a rappelé l’ancien attaquant des Lions.

Après un match nul 1-1 contre le Bénin à Cotonou, le 9 avril 2000 à Cotonou, le Sénégal quart de finaliste de la Coupe d’Afrique des nations 2000, a battu, 1-0, le 23 avril 2000 la même équipe au stade Léopold Sédar Senghor pour le premier de celui qui est devenu l’emblème de la génération 2002.
’’C’est la victoire qui nous permet de faire les qualifications à la coupe du monde, le jour où les Sénégalais m’ont découvert et m’ont porté dans leur cœur jusqu’à ce jour’’, a rappelé le double Ballon d’or africain 2001 et 2002.
’’Depuis ce soir, l’équipe nationale est restée gravée dans mon cœur et le Bénin m’a souri et j’espère qu’il continuera à rester l’équipe qu’il faut battre pour écrire de grands desseins du football national’’, a rappelé l’ancien joueur du RC Lens (France) et de Liverpool (Angleterre), entre autres.
Un footballeur sénégalais qui n’a pas encore vécu ces moments, ‘’doit redoubler les efforts pour mériter ces instants magiques’’, s’est souvenu El Hadj Diouf soulignant qu’il n’y a rien de pareil que la sélection dans une carrière.
’’Depuis ce jour-là, je n’ai jamais baissé les bras et j’ai travaillé ardemment pour revenir à chaque occasion en équipe nationale’’, a dit Diouf indiquant que le public et le peuple sénégalais lui ont rendu au centuple l’amour qu’il portait à la Tanière et au drapeau national.
’’J’espère que les jeunes frères, mes successeurs sont conscients de la grande chance qu’ils ont de porter ce maillot et de se faire chanter l’hymne national’’, a-t-il insisté.
La génération actuelle est bourrée de talents et elle peut encore lever son niveau de jeu et écrire de belles pages pour le football national, a ajouté l’ancien capitaine des Lions invité par la Confédération africaine de football (CAF) parmi les Légendes du football africain.

 

APS

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.