Le Bayern Munich accroché par Cologne , Fin de série pour le Werder


Après cinq victoires en autant de journées, le Bayern Munich a perdu ses premiers points en Bundesliga en concédant le match nul sur sa pelouse face à Cologne, ce samedi (1-1).

Il n’y pas le feu à la Forêt noire mais la semaine ne s’est pas exactement terminée, en Bavière, comme Carlo Ancelotti l’aurait souhaité. Dans son esprit, Cologne était le candidat tout désigné pour se rassurer, ce week-end, après le premier revers de la saison en Ligue des champions face à l’Atlético Madrid. Finalement, l’équipe de Peter Stöger a prétendu a un peu plus que ça en ramenant le nul de l’Allianz Arena (1-1). Ce qui laisse au Borussia Dortmund, qui se déplace à Leverkusen en fin de journée, une chance de revenir à une petite longueur du leader, qui doit souffler en voyant arriver la trêve internationale.

Sans Franck Ribéry, laissé au repos, mais avec Arjen Robben finalement sorti sur blessure à la pause, le Bayern Munich a longtemps cherché le cadre dans ce match, l’a trouvé en fin de première période (par Joshua Kimmich, d’une tête plongeante, son 3e but en Bundesliga de la saison), mais l’a cruellement perdu ensuite (3 sur 26 frappes). Cruellement, parce que les Bavarois ont touché les poteaux à trois reprises en seconde période (Javi Martinez, 55e ; une frappée de Müller déviée par Horn, 77e ; Bernat, 87e).

Cologne a moins tenté, mais mieux, en témoigne la superbe reprise de volée d’Anthony Modeste (63e), en suspension, qui prenait Manuel Neuer à contrepied. Le 5e but de l’attaquant français cette saison en Bundesliga, qui lui offre la tête du classement des buteurs avec Pierre-Emerick Aubameyang et Robert Lewandowski. Les Rhénans confirment un peu plus chaque semaine leur excellent début de saison, leur meilleur depuis trois décennies.

Fin de série pour le Werder

Le Werder Brême, qui restait sur une série de cinq défaites d’affilée, s’est accroché samedi pour redresser la tête sur la pelouse de Darmstadt (2-2). Très en vue, l’ancien Bordelais Lamine Sané, d’une tête bien placée en seconde période (59e), a mis son camp sur les bons rails, tandis que Serge Gnabry lui donnait l’avantage, avant qu’Antonio Colak ne signe son doublé pour l’équipe adverse.

Le Werder reste tout de même aux portes de la zone rouge, à trois longueurs d’Hambourg et d’Ingolstadt. Le HSV n’a en effet rien pu faire sur la pelouse du Hertha Berlin, où Vedad Ibisevic a inscrit un doublé. Idem pour Ingolstadt, dominé à domicile par Hoffenheim (1-2).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.