Après la débâcle au tournoi zone 2 Bamako: Une «union sacrée» attendue autour des lions


Après la débâcle de Bamako, les Lions sont rentrés hier, mardi à Dakar, avec pleins de regrets mais aussi avec l’espoir de se rattraper lors de la phase retour de Dakar (24-26 mars) avec comme enjeu les deux tickets qualificatif pour le prochain Afrobasket 2017.
Le capitaine Antoine Mendy espère que le Sénégal va montrer « un autre visage à la maison ». Ce qui, pour Me Babacar Ndiaye, président de la Fédération sénégalaise de basket reste possible avec les renforts attendus. Mais appelle à « une union sacrée» autour de l’équipe.

Après une manche-aller peu glorieuse à oublier au plus vite, les « Lions » du basket ont une semaine pour rebondir à Dakar et décrocher l’un des deux places qualificatives à la prochaine Afrobasket masculine, prévue du 19 au 30 août au Congo. Et les Lions doivent remporter tous leurs matchs à Dakar.

Une ambition à portée de main pour les « Lions » qui ont effectué hier, lundi 20 mars, le retour au bercail. Mais toujours avec ce sentiment d’être passé à côté d’une compétition cauchemardesque pour nombre d’observateurs.

Après une entame plus ou moins réussi contre les Requins du Cap Vert (78-64), les Lions étaient passés à la trappe devant la surprenante équipe de la Guinée (55-68), avant d’être laminé par leurs principales du Mali (82-37). Un résultat qui les relègue à la troisième place (4 pts-44).

«On sait que c’était dure. On a essayé de produire du jeu. Cela ne s’est pas passé comme nous l’aurions souhaité. Mais tout n’est pas fini. Il y a une autre partie à disputer. J’espère qu’à la maison nous aurons le soutien du peuple sénégalais. Si on n’a pas la possibilité de faire certaine chose que l’on arrête le sport», confie Antoine Mendy.

ANTOINE MENDY : « MONTRER UN AUTRE VISAGE A LA MAISON »

Le capitaine des «Lions» pense que le Sénégal va montrer un autre visage. « Les deux défaites, je les prends avec moi. Elles sont personnelles parce que je suis capitaine et je n’ai pas pu mobiliser mon groupe comme je le voulais.

En plus de cela, je n’ai pas été bon. J’espère que nous allons montrer un autre visage à la maison», ajoute-t-il.

Babacar Ndiaye, président de la Fédération sénégalaise de basket a, de son côté, émis sur une note de regret. Même s’il estime que l’espoir est encore permis avec les arrivées de Malèye Ndoye, Pape Abdou Badji, Xane D’Almeida et Moïse Diamé mis en réserve pour le tournoi de Dakar.

«En quittant Dakar, on s’est dit que nous allons à la limite terminer à la deuxième place avant d’aborder le tournoi de Dakar. Malheureusement, il y a ce naufrage collectif et cette défaite inattendue contre la Guinée», déclare Me Ndiaye, avant d’appeler à la mobilisation et l’union sacrée autour de l’équipe.

« Malgré tout, nous sommes à un point du leader. Il n’y a pas péril à la demeure. Malèye Ndoye et Xane d’Almeida ont rapproché leur arrivée et sont à Dakar à partir de ce lundi. Tout comme Abdou « Alcès » Badji et Moïse Diamé attendu. Nous avons aussi réussi à conserver Lamine Samb qui devrait retourner en club. On fera le bilan au soir du 26 mars. Si le Sénégal n’est pas qualifié, on va tirer les conséquences», souligne-t-il.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.