Amical : le Brésil arrache la victoire dans le temps additionnel contre l’Argentine


Le Brésil a arraché la victoire à la dernière seconde contre l'Argentine en amical à Riyad (Arabie saoudite), ce mardi (1-0). Le 100e duel de leur histoire a été assez ennuyeux.

 

Le match : 1-0

En l'absence de Lionel Messi, toujours en retrait de la sélection, l'Argentine n'a pas démérité ce mardi pour son match amical de gala contre le Brésil, à Riyad (Arabie saoudite). Avec une formation remaniée et rajeunie, l'Albiceleste a bien résisté à la puissance offensive auriverde, dans un match très pauvre en occasions, et globalement ennuyeux. Mais Joao Miranda a arraché la victoire à la dernière seconde pour les Brésiliens (1-0).

Le 100e duel Brésil - Argentine de l'histoire ne restera pas dans les annales. Les Brésiliens se présentaient pourtant avec une grosse armada, avec Coutinho, Firmino, Gabriel Jesus et Neymar au coup d'envoi, mais le match a très vite été haché. La plus grosse occasion de la première période est venue du pied de Miranda, dont la demi-volée a été repoussée sur la ligne par Otamendi (28e). Dybala s'est procurée deux opportunités, sur un pressing qui a failli surprendre Alisson (23e) puis sur coup franc (30e), mais l'Argentine n'a pas cadré un seul tir avant la pause.

Neymar pas épargné

Neymar a bien tenté d'enflammer la rencontre avec quelques dribbles, mais sans étincelle. Il faut dire que les Argentins l'ont serré de très près. L'Argentine a mieux débuté la seconde période, avec une tête de Lo Celso (48e) suivie de plusieurs séquences chaudes dans la surface auriverde. Mais après l'heure de jeu, la rencontre est devenue plus électrique, avec plusieurs cartons jaunes distribués, pour Neymar et Lo Celso notamment. La star du PSG a été découpée par Saravia mais a pu reprendre le jeu, puis a manqué d'offrir une passe décisive sur coup franc à Arthur, auteur d'une belle reprise (71e) claquée par Romero. Casemiro a frôlé le cadre sur un coup franc surpuissant (85e). C'est finalement Miranda qui a arraché la victoire, en reprenant un corner de Neymar, dans le temps additionnel (90e+3). Otamendi, déjà proche d'un CSC sur l'action précédente, a lâché le marquage.

Le joueur : Saravia s'est révélé

Pour sa deuxième sélection, le latéral droit du Racing Club Renzo Saravia avait pour mission de défendre sur Neymar. Le joueur de 25 ans a réalisé une grosse performance, même s'il a frôlé l'expulsion pour son tacle très appuyé sur le Brésilien (70e). Avant ce geste non maîtrisé, Saravia a été grand dans son duel avec le feu-follet parisien, qui a lui aussi écopé d'un carton jaune pour une faute sur Saravia et s'est forcé à dézoner pour fuir son marquage.

Le latéral a multiplié les interventions réussies, sans jamais se jeter dans les feintes, récupérant sept ballons, meilleur total du match avec Arthur, et remportant neuf duels, plus que tout autre Argentin. Il a même trouvé les ressources pour contre-attaquer. Mais il n'a rien pu faire sur le corner de Neymar.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *